#DéfiNapoléon : Jean Nicolas MOUTON

A l’occasion de la Journée Napoléon organisée aujourd’hui par la Fédération Française de la Généalogie pour le #Gene@Event2020, GeneaTech nous propose un défi d’écriture : « Racontez le parcours d’un des soldats de Napoléon de votre généalogie. »

Il se trouvé que j’ai déjà parlé de plusieurs de mes ancêtres ayant été soldats napoléoniens (je vous invite à consulter les billets correspondants) :

Mais je n’ai toujours pas épuisé le sujet, et c’est donc une excellente occasion de vous parler de mon ancêtre Jean Nicolas MOUTON !

Un meusien taché de roux

Jean Nicolas MOUTON naît quelques mois avant le début des troubles révolutionnaires, le 6 janvier 1789 au village de Haucourt, commune de Malancourt (55). Il est fils de René MOUTON, manouvrier (aussi meunier et moullier selon les actes) et de Lucie BEAUZEE.

Baptême de Jean Nicolas MOUTON à Malancourt – 1789 – AD55

« L’an mil sept cent quatre vingt neuf le six janvier est né à Haucourt paroisse de Mallancourt à huit heures du soir et le lendemain a été batisé par nous curé de ladite paroisse soussigné Jean Nicolas, fils légitime de René Mouton, manouvrier demeurant audit Haucourt et de Lucie Bausée son epouse mariés ensemble au mois de novembre mil sept cent quatre vingt six. Le parrain a été Jean Nicolas Mouton garçon cousin au troisieme d’êgré du côté paternel à l’enfant, demeurant au dit Mallancourt, et la marraine Marie Couture fille cousine issue de germaine audit enfant demeurante au susdit Haucourt lesquels ont signé avec nous.« 

Jean Nicolas a trois demi-frères et sœurs issus du premier mariage de son père : Jean Baptiste Philibert (1776), Elisabeth (1781-1840) et Marie Catherine (1782-1848), ainsi qu’un grand frère Cuny (1787-1864). Un petit frère prénommé Alexandre viendra compléter la fratrie en 1790 mais il décédera à l’âge de 8 mois.

René MOUTON, le père de Jean Nicolas, décède le 31 août 1791 alors que le petit n’a que 2 ans. Lucie BEAUZEE ne se remariera pas.

Je ne sais pas grand chose de la jeunesse de Jean Nicolas, jusqu’à sa conscription en 1808, à l’âge de 19 ans. On le retrouve alors dans le registre matricules du 55e régiment d’infanterie de ligne, où on apprend qu’il mesure 1m68, il possède un visage plein, un front haut, des yeux gris, un menton rond à fossette, des cheveux châtains et est « taché de roux et gravé. »

Mémoire des Hommes – SHD/GR 21 YC 459 – vue 75/576 : Registres matricules du 55e régiment d’infanterie de ligne, 24 juillet 1807-10 mai 1811 (matricules 4 802 à 7 803).

Le parcours du 55e Régiment d’Infanterie

Jean Nicolas MOUTON servira aux côtés de Napoléon Ier à compter du 24/04/1808, et ce jusqu’au 31/03 ou 16/04/1814 (selon les sources). Il sera affecté au 3e bataillon 7e compagnie, puis au 2e bataillon 4e compagnie.

Sur cette période, le 55e régiment d’infanterie de ligne a été employé dans les campagnes suivantes (d’après Wikipédia) :

  • 1808 : Bataille de Medina del Rio Seco (14/07, victoire française)
  • 1809 : Bataille d’Almonacid (11/08, victoire de l’armée française) ; Bataille d’Ocaña (19/11, victoire des Français)
  • 1811 : Bataille d’Albuera (16/05, statu quo stratégique et tactique) ; Almendralejo
  • 1812 : Campillo ; Coín ; Combat de Borisow ; Bataille de Wilna
  • 1813 : Bataille de Vitoria (21/06, victoire des alliés britanniques, espagnols et portugais) ; Bataille de Sorauren (28/07 au 01/08, victoire des alliés) ; Bataille de Bautzen (20-21/05, victoire française sur les troupes russo-prussiennes) ; Bataille de Dresde (26-27/08, victoire française décisive) ; Bataille de Kulm (30/08, victoire de la coalition) ; Bataille d’Arnheim
  • 1814 – Guerre d’indépendance espagnole : Bataille d’Orthez (27/02, victoire des alliés) ; Bataille de Toulouse (10/04, victoire défensive française malgré la perte de la ville)

Je ne sais pas si mon ancêtre a participé à toutes ces batailles, mais si c’est le cas, il en a fait des kilomètres !

Son mariage avec Jeanne MOUGIN

Le 08 novembre 1814, à l’âge de 25 ans, Jean Nicolas MOUTON épouse Jeanne MOUGIN à Marre (55). Cette dernière est fille de Jean Nicolas MOUGIN, chanvier, et de Barbe ROUYER. Elle-même est âgée de 27 ans. Leur acte de mariage est intéressant à examiner car il nous apporte une information supplémentaire :

Mariage MOUTON-MOUGIN à Marre – 1814 – AD55a

« L’an mil huit cent quatorze, le huittieme jour du mois de novembre les dix heures du matin pardevant nous Jean Nicolas Maigret adjoint pour l’absence du maire et officier de l’Etat civil de la commune de Marre, canton de Charny département de la Meuse ; sont comparus le sieur Jean Nicolas Mouton agé de vingt cinq ans né à Haucourt commune de Malancourt canton de Varennes département de la Meuse le six janvier mil sept cent quatre vingt neuf ancien militaire renvoyé dans ses foyers par suite de blessure domicilié en cette commune fils majeur de defunt Renés Mouton décédé audit Haucourt le trente et un du mois d’aoust mil sept cent quatre vingt onze, et de defunte Lucie Bausée décédée audit Haucourt le neufvieme jour du mois de juillet l’an mil huit cent onze ainsi qu’il est constaté par leur extrait de décès jointe ci present et consentant d’une part
Et Demoiselle Jeanne Mougin agée de vingt sept ans, née en cette commune le treizieme jour du mois de mars mil sept cent quatre vingt sept fille majeure de Nicolas Mougin chauvier et de Barbe Rouyer tous demeurants en cette commune aussi ci presente et consentant d’autre part, […]
« 

Jean Nicolas est ainsi dit « ancien militaire renvoyé dans ses foyers par suite de blessure ». Voilà qui est quelque peu contradictoire avec la mention du registre matricules qui le dit « rayé pour longue absence » (même si ce n’est pas la première fois que je note ce genre d’incohérence…).

Au vu des dates, il est donc possible que Jean Nicolas MOUGIN ait été blessé lors de la bataille d’Orthez (27/02/1814) ou de Toulouse (10/04/1814).

La médaille de Sainte Hélène

Jean Nicolas et son épouse auront ensemble cinq enfants : Marie Marguerite (1815-1827), Cuny (1817-1842), Marie Françoise (1819-1900), Nicolas Victor (1825-1885) et Jean Baptiste (1828).

Au second mariage de son fils Jean Baptiste en 1860, Jean Nicolas est dit « âgé de soixante-dix ans, pensionné de l’Etat, garde-champêtre. » En effet, trois ans auparavant, en 1857, il a obtenu la médaille de Sainte Hélène, instaurée par Napoléon III et récompensant les anciens soldats napoléoniens encore en vie à cette date. Il figure à ce titre sur la liste des ayant-droit fournie par la commune de Marre, pour avoir servi comme fusilier d’Avril 1808 au 16 avril 1814 :

Liste des ayants-droits de la médaille de Sainte-Hélène pour la commune de Marre – 56 M 2 – AD55

Jean Nicolas MOUTON décède le 27 août 1874 à Marre (55) à l’âge de 85 ans. Sa veuve Jeanne MOUGIN y décédera à son tour le 24 janvier1879 à l’âge de 91 ans.

Décès de Jean Nicolas MOUTON à Marre – 1874 – AD55

« L’an mil huit cent soixante quatorze, le vingt sept Août, à onze heures du matin, devant nous, Nicolas Alexandre Maigret, maire et officier de l’etat civil de la commune de Marre, arrondissement de Verdun, département de la Meuse, sont comparus Nicolas Victor Mouton, âgé de quarante neuf ans, manouvrier domicilié en cette commune, fils du défunt ci après dénommé, et Nicolas Victor Gillant, âgé de soixante dix ans, propriétaire, aussi domicilié à Marre, ami du défunt, lesquels nous ont déclaré que cejourd’hui à une heure du matin, est décédé dans son domicile en cette commune, le Sieur Jean Nicolas Mouton, âgé de quatre vingt cinq ans, ancien manouvrier, domicilié à Marre, né à Haucourt, écart de Malancourt, fils des défunts René Mouton et Lucie Bausée, décédés audit Haucourt, et époux de Jeanne Mougin, âgée de quatre vingt sept ans, sans profession, aussi domiciliée à Marre. Sur cette déclaration, nous, susqualifié, nous sommes transporté au lieu indiqué où nous avons vu et reconnu le cadavre du prénommé Jean Nicolas Mouton, et nous étant ensuite rendu en la maison commune, nous avons écrit de suite le présent acte sur les deux registres à ce destinés et que les déclarants ont signé avec nous après lecture et collation. »

10 réflexions sur “#DéfiNapoléon : Jean Nicolas MOUTON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s