Marie Marguerite FRENOIS ? DEBLOIS ?

Je vous propose aujourd’hui un court article sur une des ancêtres belges de mon fils qui reste bien mystérieuse : sa SOSA 655.

Son mariage à Wiers

L’ancêtre en question s’est mariée le 20 juillet 1728 à Wiers, près de Péruwelz en Belgique. Je vous laisse découvrir cet acte, rédigé en latin :

Mariage DELWUAUS-FRENOIS – 1728 – search.arch.be

« Anno 1728° 20 julii presente pastore et testibus infra signatis ac factis tribus proclamationibus bannorum, matrimonio conjuncti sunt Jacobus Joseph Delwuaus ex Wiers, et Maria Margareta cognomento Frenois ex Bernisars nostram parochiam habitans a viginti annis, dictus Jacobus Joseph Delwuaus duorum et viginti annorum natus, e filius Philippi Delwuaus et Margareta Massy dicta Maria Margareta duorum et viginti annorum nata, e filia Maria Josepha Macaré, patris nomen ignoramus cum? illegitima nec ex testimonio baptismali nec ex testibus colligi potest. »

« L’an 1728 le 20 juillet en présence du prêtre et des témoins soussignés après trois proclamations de bans ont été conjoints en mariage Jacques Joseph Delwuaus de Wiers, et Marie Marguerite connue sous le nom de Frenois de Bernissart habitant notre paroisse depuis vingt ans, ledit Jacques Joseph Delwuaus âgé de vingt-deux ans et fils de Philippe Delwuaus et Marguerite Massy, ladite Marie Marguerite âgée de vingt-deux ans et fille de Marie Joseph Macaré, nous ignorons le nom du père étant? illégitime, ne pouvant le recueillir ni dans l’acte de baptême ni auprès des témoins. »

Cet acte résume à lui seul une bonne partie du problème (même si ça se complique encore par la suite comme vous allez le voir) : Marie Marguerite, épouse de Jacques Joseph DELVAUX, serait née vers 1706 à Bernissart. Son père est inconnu, et sa mère est Marie Josèphe MACARÉ. Pour autant, le nom de famille de Marie Marguerite n’est pas MACARÉ : l’acte précise qu’elle est connue sous le nom de FRENOIS.

Ce que l’histoire ne dit pas, c’est à quoi correspond ce nom. Il pourrait peut-être s’agir du mari de Marie Josèphe MACARÉ, épousé après la naissance de la petite, ou à l’inverse dont elle aurait été veuve ? Ou du nom de la famille qui aurait élevé la petite Marie Marguerite depuis sa tendre enfance, en admettant qu’elle ait été orpheline de mère très jeune ou éventuellement abandonnée ? Mais encore faudrait-il pouvoir prouver l’une ou l’autre de ces hypothèses…

FRENOIS ou DEBLOIS ?

Ca se complique au fur et à mesure des naissances des enfants du couple, au nombre de sept (tous nés à Wiers). Voici la façon dont est dénommée Marie Marguerite dans les différents actes de baptêmes entre 1728 et 1746 :

  • Marie Augustine Joseph le 17/09/1728 : Maria Margareta Frenois
  • Marie Joseph Rosalie le 07/06/1731 : Maria Margarita Frennois
  • Jacques Joseph le 01/08/1733 : Maria Margarita Leblois Frenois
  • Jean Baptiste Joseph le 12/03/1736 : Maria Margarita Deblois
  • Ghislain Joseph le 02/01/1740 : Marie Margueritte Deblois
  • Marie Joseph le 19/02/1743 : Marie Marguerite Leblois
  • Charles François le 13/06/1746 : Marie Margueritte Leblois

A partir de 1733, le nom de famille de Marie Marguerite (dont le statut n’était déjà pas clair), se transforme de FRENOIS en DEBLOIS ou LEBLOIS. L’histoire ne dit pas plus d’où vient ce deuxième nom qui semble tout autant tombé du ciel que le précédent.

Son décès à Wiers

Marie Marguerite s’éteint le 8 février 1793, toujours à Wiers :

« A minuit du huit au neuf de fevrier mil sept cens nonante trois est décédée âgée de nonante deux ans Marie Margueritte Deblois native de Bernissart veuve de Jacques Delvaux et fut inhumée le dix.« 

C’est sous son « nouveau » nom qu’elle est enterrée, et cet acte ne nous apprend malheureusement rien de plus.

Un mystère qui reste entier

J’aurais aimé pouvoir vous raconter comment j’ai résolu cette énigme… mais malheureusement je ne suis pas en mesure de le faire car le mystère reste entier :

  • les registres de la paroisse de Bernissart ne commencent qu’en 1720, je n’ai donc pas pu mettre la main sur l’acte de baptême de Marie Marguerite ;
  • je n’ai trouvé aucune trace de Marie Josèphe MACARÉ, que ce soit à Wiers ou à Bernissart.

Alors voilà, je crains de ne jamais en savoir plus, et que ces deux femmes restent à jamais énigmatiques !

10 réflexions sur “Marie Marguerite FRENOIS ? DEBLOIS ?

  1. Oh, la belle énigme à résoudre ! J’imagine que tu as déjà exploré toutes les ressources possibles, à la fois sur search.arch.be et sur familysearch. Malheureusement, pour le Hainaut on est souvent limités. Peut-être faire une recherche sur les trois patronymes FRENOIS, DEBLOIS et MACARÉ autour de Bernissart pour voir s’il y a de la famille dans les autres villages qui pourrait donner des indices supplémentaires. Et qu’a donné l’examen des parrains et marraines ?

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Marie ! « Toutes les ressources possibles », c’est sans doute un bien grand mot… Sur FamilySearch il n’y a pas grand chose pour Bernissart et Wiers à vrai dire, donc oui. Sur search.arch.be je n’oserais pas être aussi affirmative, je ne suis pas encore très agile avec le moteur de recherche ! Les parrains et marraines ne m’ont pas appris grand chose : aucun lien de parenté n’est mentionné (c’est rarement le cas en Belgique malheureusement) et aucun des trois patronymes n’apparaît. Je n’ai pas encore appliqué la méthode de l’escargot autour de Bernissart, c’est une bonne suggestion ; sur Twitter on me conseille aussi de pousser côté français où le patronyme MACAREZ est présent. A suivre donc !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s