#Généathème : Elections

Pour notre plus grand plaisir, l’association Geneatech a relancé les Généathèmes : chaque mois nous est proposé un thème d’écriture pour nous inspirer et faire vivre nos blogs. Le thème d’avril 2022 est en toute logique : Elections.

◊◊◊◊◊

Voici un thème qui tombe à point, car j’envisageais justement de faire un article sur mes arrière-arrière-grands-parents Julien Auguste CHAMPEAU et Augustine VAREYRON. Ce couple fait partie des couples charnières de ma généalogie : nés et mariés dans le Limousin, ils ont par la suite émigré à Paris et ont fini leur vie à Antony (92).

Le plus simple que j’ai trouvé pour vous les présenter est cette ligne de vie, qui reprend les différents éléments glanés sur Julien et Augustine, que ce soit dans les actes d’état civil, les recensements, la fiche matricule de Julien, le fichier des électeurs de Paris ou les tables de successions et absences.

Ligne de vie CHAMPEAU-VAREYRON (cliquez pour agrandir)

Je recense ainsi pas moins de douze adresses différentes pour Julien, de Saint-Martin-Château (23) à Antony (92), en passant par Bordeaux (33), Caluire (69), Lyon (69) et Paris (75). Ses professions sont également multiples : il commence en tant que maçon, et c’est cette profession qui lui fera faire le tour de France (les maçons creusois n’étaient pas avares de kilomètres), mais par la suite il est recensé en tant que manœuvre, charron ou encore forgeron !

Les lieux de résidence de Julien Auguste CHAMPEAU (Google Maps)

Parmi les informations remarquables, on notera également son parcours militaire : Julien fait partie de la classe de 1891 ; il a fait son service au sein du 149e Régiment d’Infanterie. Il est âgé de 43 ans lorsque la Première Guerre Mondiale est déclarée. Il sera rappelé à l’activité début 1915 mais sera renvoyé dans ses foyers dès le mois de septembre, réformé pour « dyspepsie chronique et cacinose« . Sa fiche matricule nous apprend qu’il sera définitivement réformé en 1920 pour troubles gastro-intestinaux et deux hernies inguinales.

Fiche matricule de Julien Auguste CHAMPEAU – 1891 – AD23

Mais pour en revenir au Généathème, j’ai donc eu le plaisir de retrouver Julien CHAMPEAU et son fils Henri (mon arrière-grand-père) dans le fichier des électeurs de Paris et du département de la Seine, en ligne sur le site des Archives de Paris, pour les années 1928 et 1926 respectivement :

Pour terminer ce court article, je ne résiste pas à vous partager les deux uniques photos en ma possession de Julien Auguste CHAMPEAU et de son épouse Augustine VAREYRON :

10 réflexions sur “#Généathème : Elections

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s