#SOSANoël – Noël chez les CORDIER

Joyeux Noël à tous mes lecteurs ! Aujourd’hui je participe au #SOSANoël : il s’agit de présenter un ancêtre prénommé Noël et/ou né un 25 décembre. Et c’est donc aujourd’hui en Belgique chez les CORDIER que je vous propose de faire un détour. Mais commençons par présenter les protagonistes.

Théodore CORDIER

Théodore CORDIER est né le 16 juillet 1710 à Quévy-le-Petit. Son père se nomme Adrien Augustin CORDIER, et sa mère Anne Marie NICODEME. Ses deux grands-pères ont été mayeurs de Quévy, l’un d’eux a été homme de fief. Nous avons affaire là à une bonne famille !

Mais Théodore n’est pas très sage… Une jeune femme du village, Marie Agnès CLERFAYT, met au monde une petite Louise Françoise le 13 janvier 1734, dont il est le père. Mais le couple ne se mariera pas : Théodore va quitter le village. Difficile pour moi de dire s’il y a un lien de cause à effet entre ces événements, mais ce n’est pas impossible.

On le retrouve quelque temps plus tard valet de charrue dans le Pas-de-Calais, à Gouy-Servins (62), où il a épousé Marie Catherine VICERY. Un petit Guislain Joseph y naît le 16 juillet 1736 ; puis le couple retourne à Quévy-le-Petit où la petite Marie Thérèse naît le 28 février 1740 ; ils partent ensuite s’installer à Harchies (Belgique) où Marie Catherine VICERY décède le 10 août 1748 à l’âge de 43 ans.

Quévy-le-Petit, Gouy-Servins et Harchies – Google Maps

Théodore CORDIER se remarie alors avec Marie Agathe BEUDIN, le 5 novembre 1748 à Harchies. Deux premiers enfants naissent de cette deuxième union : Marie Augustine le 21 janvier 1750 et Pierre Joseph le 7 décembre 1751.

Voilà pour planter le décor.

Noël 1752

Marie Agathe BEUDIN se retrouve très vite à nouveau enceinte. Et à l’approche de Noël, elle commence à ressentir les douleurs de l’accouchement. Un petit garçon va naître le 25 décembre. Alors quoi de plus logique que de l’appeler Noël Joseph ?

Naissance de Noël Joseph CORDIER à Harchies – 1752 – search.arch.be

Je ne suis pas certaine que l’enfant ait vécu : je n’ai trouvé ni décès, ni mariage le concernant.

SOSA Noël

Lorsque le fils suivant naît, le 27 mars 1755, il reçoit cette fois les prénoms de Jacques Noël ! Cette fois on ne peut pas expliquer le prénom par la date, mais il s’agit simplement du prénom de son parrain, Jacques Noël MILISSE.

Je vous présente ainsi mon #SOSANoël, en l’occurrence SOSA 756 de mon fils :

Naissance de Jacques Noël CORDIER à Harchies – 1755 – search.arch.be

Noël 1757

Mais ce n’est pas fini, l’histoire se répète. Noël 1757 approche, et Marie Agathe ressent à nouveau les douleurs de l’accouchement ! Alors, devinez comment va s’appeler l’enfant ? Je vous le donne en mille : Noël Joseph !

Naissance de Noël Joseph CORDIER à Harchies – 1757 – search.arch.be

Epilogue

Après Noël Joseph, Jacques Noël et Noël Joseph, deux autres enfants naîtront. Mais plus de Noël en vue rassurez-vous ! Marie Joachime voit le jour le 2 août 1760 et Jean Baptiste le 25 février 1765.

Théodore CORDIER va vivre jusqu’à l’âge de 72 ans : il s’éteint le 18 juin 1783 à Harchies. Quant à Marie Agathe BEUDIN, elle décède le 5 ventôse an XI (6 mars 1803) à l’âge de 83 ans.

Encore une fois joyeux Noël à tous mes lecteurs !

12 réflexions sur “#SOSANoël – Noël chez les CORDIER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s