B comme Bonheur – Autruy-sur-Juine (45)

Mon challengeAZ 2020 a pour thème les actes de sépulture et leurs mentions insolites. Pour cette lettre B, je vous parle du Bonheur de Cantienne JAMAIN.

L’acte de sépulture

Commençons par l’acte brut, que l’on retrouve dans les registres BMS d’Autruy-sur-Juine (45) en date du 19 septembre 1712 :

Bonheur 1712-09-19 décès Jamin Cantienne
Acte de sépulture de Cantienne JAMAIN à Autruy-sur-Juine – 1712 – AD45

« Le même jour a êté enterrée Cantienne Jamin âgée de cinquante sept ans veuve de Denis Nimier, la quelle a eü le bonheur de recevoir dans sa maladie les sacremens de l’Eglise, au quel enterrement ont assisté ses deux fils et son gendre et plusieurs autres parans dont les uns ont signé et les autres ont déclaré ne le sçavoir »

La protagoniste : Cantienne JAMAIN, SOSA 7913

Cantienne JAMAIN est née le 24 novembre 1656 à Autruy-sur-Juine, de Jean et Françoise FOSSÉ. Son père était maître d’école.

Quelques jours avant ses 20 ans, le 16 novembre 1676, elle épouse Denis NIMIER, manouvrier originaire de Saint-Peravy-Epreux (45). Denis a deux ans de plus qu’elle, et il lui donnera dix enfants (malheureusement six d’entre eux au moins n’atteindront pas l’âge adulte) : Denis (1677-1677), Jacques (1680-1730), Geneviève (~1682-1684), Denis (1684-1684), Marie (1686-1687), Françoise (~1687-1750), Denis (1689), Cantienne (1690-1700), Louis (1692-1693) et Michel (1694-1742).

Et comme si ces nombreux deuils ne suffisaient pas, Cantienne a la douleur de perdre son mari seulement 12 jours après avoir accouché de son petit dernier. Denis n’avait que 40 ans, et Cantienne se retrouve donc veuve à l’âge de 37 ans. Son aîné Jacques a déjà 14 ans, j’imagine qu’il l’épaulera par la suite et l’aidera à nourrir ses trois jeunes frères et sœurs.

Malgré son jeune âge, Cantienne ne se remariera pas. Et c’est à 55 ans, après avoir marié ses deux aînés, qu’elle rejoint finalement son époux.

Retour sur les circonstances du décès

Cantienne s’est éteinte le lundi 19 septembre 1712 des suites d’une maladie. Je ne suis malheureusement pas en mesure d’en dire plus sur cette maladie, mais vu la formulation adoptée par le curé d’Autruy, il ne semblait pas gagné d’avance qu’elle puisse recevoir les sacrements (pénitence, extrême onction et eucharistie, appelée aussi Saint-Viatique).

Le fait que le curé soit arrivé à temps pour les lui prodiguer, ou bien le fait qu’elle ait été physiquement en mesure de les recevoir, est donc perçu comme un véritable bonheur. J’espère en tout cas que cela aura aidé ses enfants à supporter cette perte.

17 réflexions sur “B comme Bonheur – Autruy-sur-Juine (45)

  1. Pour un catholique – surtout au 18e siècle – les derniers sacrements sont une grâce, pouvoir les recevoir en conscience permettait (c’est d’ailleurs toujours le cas pour les croyants d’aujourd’hui) d’être lavé de ses péchés terrestres et de sauver son âme à défaut du corps. Le bonheur du paradis était une promesse faite à ceux qui étaient lavés du péché. J’imagine que Cantulienne a été assez longtemps malade et consciente pour avoir le temps de la réconciliation, de l’onction et de l’Eucharistie. C’est dans les cas d’urgence (la mort est proche) que les trois sacrements sont donnés successivement.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Catherine pour toutes ces précisions. En effet la plupart des curés d’alors précisent dans les actes de sépultures si les sacrements ont été reçus ou non. Je reviendrai sur ce point dans certains billets par la suite. Mais par contre c’est rare qu’ils emploient le vocable du bonheur pour en parler !

      J'aime

    1. On est d’accord, ce n’est pas forcément le premier mot qui vient à l’esprit pour ce thème ! Et oui, il faut que je cherche des informations complémentaires pour en apprendre plus sur Jean JAMAIN, je ne sais pas trop ce que je peux trouver dans les archives pour cette époque (il est décédé en 1679).

      J'aime

  2. Graphistory

    Étonnant en effet ! ça montre bien l’importance qu’avait la religion, et donc cet acte à cette époque. Le thème est très intéressant, hâte de découvrir tes prochaines trouvailles insolites dans les actes.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s