A comme André – Brillon (59)

Mon challengeAZ 2020 a pour thème les actes de sépulture et leurs mentions insolites. Pour cette lettre A, je vous parle d’André RIMAUX.

L’acte de sépulture

Commençons par l’acte brut, que l’on retrouve dans les registres BMS de Brillon (59) en date du 5 juin 1770 :

André 1770-06-05 décès Rimeau André
Acte de sépulture d’André RIMAUX à Brillon – 1770 – AD59

« Le cincq juin 1770 André Rimau epoux de Marie Renel Tricot, domicilie a Tivencel près Condé decedé hier subitement en sortant de la messe basse, aiant le permis du procureur justice en datte du quatre du courant a été inhumé dans le cimetiere present ses fils Guilliaume et Jean Baptis Rimaux le quel a declaré ne scavoir signer. »

Le protagoniste : André RIMAUX, SOSA 548

André RIMAUX est charpentier. Il est né en en Belgique, à Hautrage, et a épousé Marie Renelde TRICOT en 1736 à Thivencelle (59). Mes plus fidèles lecteurs se souviendront que je vous ai déjà parlé de son épouse dans cet article : Au-delà de 1737 : les ancêtre de Marie Renelde TRICOT à Thivencelle (59). Vous y trouverez notamment des extraits de leur contrat de mariage.

Le couple s’installe à Thivencelle, où ils auront 10 enfants : Guillaume Joseph (1738), Jean Baptiste (1739), François Benoît Joseph (1743-an III), Pierre Philippe (1745-1822), Marie Anne Joseph (1748-1753), Marie Augustine (1751-1753), Jean Louis (1753-1755), Marie Anne Joseph (1755), Jean Joseph (1758-1758) et Gabriel Joseph (1760).

En 1770, André RIMAUX doit donc avoir dans les 55 ans, et il a six enfants vivants. Il a marié peu de temps auparavant son troisième fils, Pierre Philippe, le 25 avril de la même année avec Marie Joseph DOCQUIERE.

Et le 4 juin, il se trouve dans la localité de Brillon avec ses deux fils aînés, Guillaume et Jean Baptiste…

Retour sur les circonstances du décès

Je suppose que c’est pour le travail qu’André RIMAUX s’est rendu à Brillon, qui se situe à 25km de Thivencelle. En tant que charpentier, il devait rayonner autour de son domicile en fonction des chantiers qu’il décrochait.

Brillon
Brillon et Thivencelle sur la carte de Cassini – Géoportail

Malheureusement il n’en reviendra pas. Il décède en effet « subitement en sortant de la messe basse » le lundi 4 juin 1770. Par opposition à la messe solennelle, la messe basse est une messe non chantée où le prêtre récite des prières. La façon dont l’acte est rédigé me laisse imaginer qu’André est tombé foudroyé à la sortie de l’église Saint-Amand de Brillon, victime d’une crise cardiaque peut-être…

André RIMAUX étant étranger à la paroisse, il a fallu obtenir un permis d’inhumer du procureur de justice pour pouvoir l’enterrer sur place. J’imagine l’épreuve que cela a dû représenter pour ses deux fils de dire adieu à leur père dans de telles circonstances !

26 réflexions sur “A comme André – Brillon (59)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s