Un prénom improbable

Nous avons tous eu l’occasion de croiser des prénoms que l’on pourrait qualifier de « bizarres » en faisant notre généalogie. Lorsque je dois citer des prénoms féminins originaux, en général je pense à mes ancêtres Fare et Tanche. Mais ce ne sont pas elles qui ont retenu mon attention aujourd’hui.

Sa naissance à Harchies (Belgique)

L’ancêtre que je vais vous présenter aujourd’hui est en réalité une des ancêtres de mon conjoint. Elle est née le 27 mars 1812 dans le Hainaut belge, à Harchies (qui dépend aujourd’hui de l’entité communale de Bernissart en Belgique, mais qui faisait alors partie du département français de Jemmapes). Et elle va se voir affublée d’un prénom pour le moins original :

« L’an dix huit cent douze le vingt sept du mois de mars à neuf heures du soir pardevant nous Ernest Joseph Flescher maire et officier de l’Etat Civil de la commune Harchies canton de Quevaucamps département de Jemmape, est comparu Ferdinand Joseph Delcourt père agé de trente six ans, profession de journalier domicilié audit Harchies, lequel nous à presenté un enfant du sexe feminin né le même jour à six heures du soir de lui déclarant, et d’Henriette Regnart son epouse et auquel il a declaré vouloir donner les prenoms de Hiot Portune Joseph, lesdites declaration et presentation faite en presence de Jean Baptiste Joseph Carlier agé de cinquante trois ans profession de journalier, et de Joachim Joseph André agé de trente cinq ans, profession de garde champêtre, tous domiciliés audit Harchies ; et ont le père et temoins signé avec nous le present acte de naissance après qu’il leur en a été fait lecture.« 

Oui oui, vous avez bien lu : Hiot Portune Joseph !

Naissance de Hiot Portune Joseph DELCOURT à Harchies – 1812 – search.arch.be

J’ai tout de suite pensé à une erreur : ils voulaient sans doute dire Opportune, et le maire ne savait pas comment l’écrire… Aucun doute, ce sera corrigé plus tard !

Son mariage avec Henri Joseph SELLE

Notre Hiot Portune Joseph DELCOURT va épouser Henri Joseph SELLE le 26 octobre 1836 à Harchies :

« L’an mil huit cent trente six, le vingt six du mois d’octobre, à huit heures du matin, publiquement en la maison commune pardevant nous Henri Flescher bourgmestre officier public de l’Etat Civil de la commune d’Harchies, canton de Quevaucamps, arrondissement administratif d’Ath, province de Hainaut, sont comparus le sieur Henri Joseph Selle journalier, agé de vingt huit ans, né a Harchies le sept aout mil huit cent huit comme il en conste des registre dudit lieu y domicilié, fils majeur de François, decedé au même lieu, le seize septembre mil huit cent huit, comme il en conste de même registre, et de Reine Catherine Dessy, menagère domiciliée audit Harchies, ici présente et consentante, lequel a satisfait à la loi, sur la milice nationale, comme il en conste du certificat, delivré par Monsieur le Gouverneur à Mons le vingt quatre septembre dernier, d’une part ; et la demoiselle Hyot Portune Joseph Delcourt, vivant avec ses parents agée de vingt quatre ans, née a Harchies, le vingt sept mars mil huit cent douze, comme il se voit des registre dudit lieu, y domiciliée, fille majeure de Ferdinand Joseph, ici présent et consentant et de Henriette Regnart, cabaretiers domiciliés audit Harchies, d’autre part […]« 

Mariage de Hyot Portune Joseph DELCOURT à Harchies – 1836 – search.arch.be

Non seulement ça ne s’est pas arrangé, mais en plus elle a gagné un Y au passage. Mais vu que c’est toujours le même maire qui officie, peut-être y a-t-il encore de l’espoir ?

L’espoir

Et en effet, c’est bien le prénom Opportune qui est reporté dans les actes suivants (ouf !). A commencer par les actes de naissance de ses enfants :

Naissance de Domitile SELLE à Harchies – 1840 – search.arch.be
Naissance de Mathilde Henriette SELLE à Harchies – 1842 – search.arch.be
Naissance de Henri Joseph SELLE à Harchies – 1845 – search.arch.be
Naissance de Jean-Baptiste SELLE à Harchies – 1849 – search.arch.be

C’est également le cas dans l’acte de mariage de sa fille aînée en 1861 et dans l’acte de décès de son mari en 1868.

Mais en fait non !

Tout est bien qui aurait pu se finir bien… Mais Opportune / Hiot Portune / Hyot Portune va être rattrapée par son destin. Elle s’éteint à Harchies le 9 février 1888 à l’âge de 75 ans :

« L’an mil huit cent quatre vingt huit, le dix février, à huit heures de l’avant-midi, pardevant nous, Givair Jean-Baptiste échevin officier de l’Etat-civil de la commune d’Harchies ont comparu Druart Frédéric, agé de cinquante deux ans, garde-champêtre, Menier Jules, agé de vingt-neuf ans, maréchal ferrant, tous deux voisins et domiciliés à Harchies ; lesquels nous ont déclaré que le jour précédent, à trois heures de l’après-midi, est décédée à Harchies, Delcourt, Hyot Portune Joseph, agée de septante cinq ans, journalière, née et domiciliée à Harchies fille de défunts Ferdinand Joseph et Regnart Henriette, veuve de Selle Henri Joseph, et après leur avoir donné lecture du présent acte, les déclarants l’ont signé avec nous.« 

Décès de Hyot Portune Joseph DELCOURT à Harchies – 1888 – search.arch.be

J’avoue ne pas trop savoir que penser de tout cela ! Je reste persuadée que ses parents ont voulu l’appeler Opportune, mais le fait est que les trois actes principaux la concernant (naissance, mariage et décès) ont été dressés avec la graphie Hiot / Hyot Portune… Et c’est donc ainsi que je l’ai enregistrée dans mon arbre pour la postérité !

10 réflexions sur “Un prénom improbable

  1. Excellent ! J’aime beaucoup le suspense de votre récit ! Chez moi, il y a une « Marie Anne Geneviève » à son mariage, qui devient « Marie Généreuse » à son décès (elle meurt sans un sou ou presque !). Je n’ai pas encore retrouvé sa naissance. Avez-vous des indices pour étayer le prénom « Opportune » (même prénom dans la famille, naissance très attendue…) ?

    Aimé par 1 personne

  2. Improbable, c’est le mot ! Forcément une boulette du maire. Et comme on devait se référer à l’acte de naissance pour établir celui du mariage et celui de l’inhumation, l’erreur se reproduisait.
    Dans le genre prénom étrange, un prénom féminin apparaît au milieu du XIXè au Québec, Eutichienne. Je l’ai pourtant croisé plusieurs fois, mais j’ai encore du mal à le lire sans rire…
    Gilles

    Aimé par 1 personne

  3. sofinette13

    Bonjour Christelle, oui des Opportune, j’en ai croisé pas mal sur Condé / Vieux Condé mais peut-être la première fois à Harchies (le père est journalier mais originaire d’où ?) ! Je pense aussi que l’officier d’état civil n’a pas bien compris et que le père ne savait pas relire, qu’elle a été appelée Opportune toute sa vie mais que le maire a dû prendre son acte de naissance pour enregistrer son décès (facile puisque c’est dans la même commune).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s