Nicolas GAMBEY, Huissier Royal à Arcis-sur-Aube (10)

Une découverte fortuite sur Geneanet m’a conduite à me replonger dans l’histoire de Nicolas GAMBEY, un de mes ancêtres ayant vécu à Arcis-sur-Aube (10). Je n’y ai jamais mis les pieds, mais j’espère bien pouvoir m’y arrêter prochainement, la ville étant « sur mon chemin » quand je me rends chez mes parents.

Arcis
Arcis-sur-Aube en 1829 – 8 FI 117 – AD10

Une enfance privilégiée ?

Nicolas GAMBEY est né le 31 mars 1694 à Arcis-sur-Aube. Il est fils de Louis GAMBEY et d’Elisabeth FERRAND.

1694-03-31 naissance Gambey Nicolas
Baptême de Nicolas GAMBEY à Arcis-sur-Aube – 1694 – AD10

« Le mercredy 31 a esté baptisé Nicolas fils de Louis Gambey marchand et d’Elisabeth Ferrand sa femme, parain Nicolas Morry, maraine Margueritte Martin. »

Dans cet acte, le père de Nicolas est dit marchand, mais on apprend par ailleurs qu’il exerce les fonctions d’huissier royal ou sergent royal. Le petit garçon naît donc dans une famille privilégiée. Il est le sixième d’une fratrie de quatorze enfants !

Sa mère Elisabeth FERRAND décède le 2 février 1712 à Arcis-sur-Aube. Trois ans plus tard, le 12 février 1715, son père Louis GAMBEY se remarie avec Marguerite PERSIN, qui à son tour lui donnera cinq enfants.

Un premier mariage lourdement endeuillé

Un an à peine après le remariage de son père, le 20 janvier 1716, Nicolas GAMBEY se marie avec Anne LAURENT à Arcis-sur-Aube, à l’âge de 21 ans :

1716-01-20 mariage Gambey-Laurent
Mariage GAMBEY-LAURENT à Arcis-sur-Aube – 1716 – AD10

« Nicolas fils de Louis Gambey huissier royal et de feu Elizabeth Ferrand ces pere et mere d’une part a epousé solemnellem Anne fille de feu Hubert Laurent et de Germaine Guenost toutes les ceremonies de l’Eglise gardéé et observée en l’Eglise d’Arcy et en presence de leurs parents et amis. »

Ils auront ensemble sept enfants : Catherine (1717-1719), Charles (1717-1717), Nicolas (1718-1719), Françoise (1720-1720), Jeanne Henriette (1721-1725), Jean (1724-<1751) et Nicolas (1730-1739).

Mais le sort s’acharne sur le couple : aucun des enfants ne vivra. C’est donc après avoir vu mourir toute sa progéniture que la pauvre Anne décède le 11 août 1751, à l’âge de 65 ans environ (je soupçonne que son âge soit surestimé, elle a dû devenir vieille avant l’âge).

Nicolas GAMBEY se retrouve donc veuf et sans enfant à l’âge de 57 ans.

Une carrière dans la justice

Avant de poursuivre sur la vie de famille de Nicolas (et vous vous doutez qu’il y a une suite vu qu’il est mon ancêtre !), je vous propose de vous intéresser à son activité professionnelle. J’ai relevé, dans les différents actes trouvés le concernant, le métier qu’il exerçait :

  • sergent royal en 1717-1730
  • huissier royal en 1739-1752
  • procureur fiscal de Justice de Viâpres et Champigny et huissier royal en 1751
  • sergent royal en 1753-1755
  • juge mayeur de Champigny et Viâpres-le-Petit, lieutenant au baillage de Montsuzain et ses dépendances, huissier au baillage d’Arcis en 1757
  • huissier royal en 1758-1761
  • juge mayeur et mairie de Viâpres et Champigny en 1762
  • huissier royal en 1763-1768
  • huissier royal au grenier à sel en 1769

La justice d’ancien régime reste pour moi un univers extrêmement complexe, et j’ai donc bien du mal à me rendre compte des responsabilités qu’exerçait mon ancêtre.

Une chose est sûre : sa position privilégiée à Arcis-sur-Aube est une belle opportunité de recherches, et j’ai hâte de pouvoir me planifier une séance aux Archives Départementales de l’Aube pour creuser le sujet !

Un deuxième mariage doublement surprenant

Mais reprenons le fil : Nicolas, veuf depuis août 1751, ne va pas tarder à reprendre femme. Un contrat de mariage est dressé dès le 18 octobre de la même année ! Et c’est sur une jeune fille de 20 ans nommée Tanche DRION que notre veuf de 57 ans a jeté son dévolu. Originaire du village voisin de Semoine (10), Tanche est la fille de Luc DRION, laboureur, et de Savine GOBINAT.

J’aurais pu chercher longtemps leur contrat de mariage dans les minutes d’Arcis-sur-Aube sans jamais le trouver… car c’est à Paris, chez Me DESMEURE, que se sont rendus les futurs époux pour le passer ! Merci Geneanet et le défi #1jour1index qui m’ont permis de faire cette trouvaille complètement inespérée !

Je n’ai aucune idée de la raison de ce choix, mais l’hypothèse la plus probable est que Tanche était là-bas en service dans la maison d’un cousin. Arrêtons-nous un instant sur ce contrat de mariage :

« Furent presens Me Nicolas Gambey procureur fiscal de Justice de Viatpre et Champigny et huissier royal demeurant a Arcy sur Aube veuf sans enfant de Damoiselle Anne Laurent sa premiere femme estant le sieur Gambey de present a Paris logé rue Thibault aux dez paroisse Saint Germain Lauxerois pour luy en son nom d’une part

Et sieur Mathias Drouot maitre fourbisseur a Paris y demeurant sur le pont Nostre Dame paroisse St Jacques de la Boucherie au nom et comme fondé de la procuration de Damelle Savine Gobinet veuve de Luc Drion laboureur a Semoine […] led Sieur Drouot aud nom stipullant pour Delle Tanche Drion mineure fille dud Luc Drion et de la ditte Savine Gobinet a present sa veuve demeurante ordinairement a Arcy estante de present a Paris logée chez le sieur Drouot son cousin a ce presente et de son consentement pour elle et en son nom d’autre part »

Le couple sera commun « en tous biens meubles et conquets immeubles suivant la coustume du bailliage de Troyes. » Le survivant prendra avant partage « ses habits linges hardes et autres effets a son usage. » Si c’est la future, elle reprendra en outre sa chambre garnie et des meubles et effets à concurrence de 1000 livres. « Et pour l’estime et l’amitié que le sieur futur epoux porte a laditte future epouse » il lui fait donation, dans le cas où il n’y aurait aucun enfant vivant à sa mort, « de tous et uns chacuns les biens meubles acquests conquests propres & autres qui se trouveront appartenir aud sieur futur epoux au jour de son deceds. »

cdm
Contrat de mariage GAMBEY-DRION à Paris – 1751 – AN ET-XXX-322

Le mariage est célébré quelques semaines plus tard à Arcis-sur-Aube, le 9 novembre 1751 :

1751-11-09 mariage Gambey-Drion
Mariage GAMBEY-DRION à Arcis-sur-Aube – 1751 – AD10

« L’an mil sept cent cinquante un le neufe jour du mois de novembre apres la publication d’un bans de mariage faite dans la paroisse d’Arcyis et Semoine attendue que les partyes ont obtenue la dispense des deux autres de monseigneur l’Evêque de Troyes en datte du premier dud mois insinué et controllez au greffe des Insinuations Eclesiastiques en datte du meme jour signez Flogny jay sousignez Antoine Vincent vicaire du d Arcyis ay celebré le mariage avec les ceremonyes ordinaire dans l’Eglise Sainte Etienne dud lieu de Nicolas Gambey ve de deffte Anne Laurent d’une part et de Tanche Drion fille de Luc et de Savine Gobinat dautre part le marié et la mariée asistée l’un et l’autre de Louis Queignard Louis Guenin Olivier Drouin Jean Hariot et autres parents et amis qui ont signez avec nous le present acte. »

Nicolas et Tanche auront dix enfants, dont au moins quatre vivront : Barthélémy Nicolas (1752-1752), Charles Nicolas (1753), Jean Louis (1755-1782), Marie Catherine Tanche (1757-1840), Thérèse (1758-1763), Marie Pierre Thérèse (1759-1814), Marie Anne Angélique (1761-1761), Anne (1762-1765), Catherine Angélique (1763-1824) et le petit dernier, mon ancêtre Nicolas (1768-1832).

Epilogue

Nicolas GAMBEY décède à Arcis-sur-Aube le 1er mars 1769, quelques semaines avant le premier anniversaire de son plus jeune fils. Il est alors âgé de 74 ans.

1769-03-01 décès Gambey Nicolas
Décès de Nicolas GAMBEY à Arcis-sur-Aube – 1769 – AD10

« Cejourd’huy premier mars mil sept cent soissante neuf, Nicolas Gambey huissier royal au grenier a sel agé de soissante quinze ans, decedé hier muni des sacrements, a eté inhumé dans l’enceinte de cette eglise par moi curé de cette paroisse soussigné en presence de Jean Gambey, masson son frere, de Etienne et Charles Gambey ses neveux qui ont signé. »

Tanche DRION n’est alors âgée que de 37 ans. La jeune veuve épousera en deuxièmes noces Claude BAJOT, bonnetier et fabriquant de bas, le 24 septembre 1776 à Montsuzain (10). Elle décédera au siècle suivant, le 22 février 1806 à Arcis-sur-Aube, chez son gendre Jean Baptiste PETIT JEAN au 499 rue des Cordeliers, à l’âge de 74 ans.

13 réflexions sur “Nicolas GAMBEY, Huissier Royal à Arcis-sur-Aube (10)

    1. Bonjour Pascale, ce sont 17 enfants pour lui et 19 pour son père, chacun avec 2 femmes différentes… C’est déjà pas mal ! Quant au prénom Tanche j’avoue que je lui porte une affection particulière, mais pas sûre que j’appelle ma fille comme cela ! 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s