La saga PROVENSAL : Jacques, écuyer déchu

Vous vous souvenez peut-être de Salomon PROVENSAL, dont je vous avais présenté le parcours exceptionnel ici et ? Place aujourd’hui à son père Jacques ! J’ai retrouvé de très nombreux actes notariés le concernant, mais je vais ici me concentrer sur les actes que je qualifierais de « familiaux » pour laisser de côté les multiples achats, ventes, arrentements, obligations et quittances (qui pourront éventuellement faire l’objet d’un prochain article).

Un premier mariage un peu mystérieux

Jacques est né au début du XVIIe siècle, de Paul PROVENSAL, écuyer de Cornillon-sur-l’Oule, et Isabeau du ROUX de MONTAUBAN. Il est issu d’une fratrie de sept enfants et héritera du titre d’écuyer porté par son père.

Jacques PROVENSAL a épousé en premières noces une dénommée Diane GALLÉ. Malheureusement je n’ai pas vraiment d’information sur cette première union. Diane décédera avant 1642.

La répudiation d’héritage (1638)

Paul PROVENSAL, le père de Jacques, décède vers 1638. Ses affaires ne doivent pas être florissantes, car peu après, le 14 août 1638, deux de ses fils se présentent devant le bailli : Jacques et son frère Jean « disans que ledit feu Sr Provansal leur père estoit decedé despuis quelques jours sans avoir fait aucun testament et par ce que les freres supplians sont ses heritiers legitimes et quils aprehendent destre poursuivis en ceste quallitté & que ledict heritage ne leur soit plutost honnereux que proffitable ils declairent quils sen veullent abstenir & le repudier sauf leurs droits & actions pour les donnations subtituons & … apposés aux testaments & mariages de leurs ayeux & pere.« 

répudiation
Répudiation d’héritage du PROVENSAL à Cornillac (signatures) – 1663 – 2Mi 3888 – AD26

La répudiation sera retranscrite dans les registres du notaire de Cornillac des années plus tard, le 6 février 1663.

Une dot conflictuelle (1641)

Un différend voit bientôt le jour avec Jacques COULOMP, le beau-frère de Jacques, époux de sa sœur Marie PROVENSAL, au sujet de la dot de cette dernière restée impayée. Ce dernier demande « payement seur les biens dellessés par led feu Pol son beau père de la somme trois cents livres […] constituon en dotte a lad damoiselle Marye sa fame, ensenble pareille somme constituee du mesme mariage par led Sr Jacques Provensal son frere ainsy qu’apert du contract de mariage receu par Mre Giraud notere quand vivoit de Cornillac.« 

Jacques se défend : il considère n’être tenu d’aucun paiement, « ayant esté forcé de constituer par sond père et quil estoit mineur de vint trois ans. » Décidément l’entente entre Jacques et son père n’était pas au beau fixe !

Une sentence arbitrale a été rendue, déchargeant Jacques de cette constitution ; Jacques COULOMP peut quant à lui « agir pour son deu sur les biens dud Pol Provensal sur lesquels led Sr Jacques n’empeche quil agisse pour son deu luy declarant que trois mois apres ou environ la mort de sondit père repudia l’heritage par devant le bailli dud Cornillon ayant recognu que led heritage luy estoit plus honnorable que profitable et quil nanpeche que led Coulonp se paye sur les biens de sondit père sil en trouve.« 

Les deux hommes se retrouvent donc devant le notaire le 20 septembre 1641, avec les prud’hommes de Cornillon. Ces derniers attribuent à Jacques COULOMP « un fonds de terre au terroir dud Cornillon cartier apelé Chaferande des biens de l’hoirie dud Sr Pol Provensal de la contenance de quatre eymines ou environ »  moyennant quoi il acquitte les PROVENSAL pour les droits de sa femme.

Une rétrocession en faveur de son beau-frère (1642)

Le 16 novembre 1642, « noble Jaques de Provensal du lieu de Cornilhon » rétrocède par main prise « en faveur de noble Ennemond de Galley advocat au parlem de Grenoble son beau frere la pention de la somme de six cents livres en cappittal a prendre et … sur noble Bryce? de Girard Sr de Granterre? cousin dud noble de Galley ensenble les inter[ets] de la susd somme de six cents livres […] laquelle somme avoict esté par si devant remise en paiement a feu noble Dyanne Galley sœur dud noble Ennemond Galley & femme en son vivant dud noble de Provensal.« 

Cette rétrocession sera ratifiée devant le notaire de Cornillac le 8 septembre 1648.

Cet acte me laisse à penser que Jacques PROVENSAL et Diane GALLE n’ont pas eu d’enfant vivant de leur mariage, vu que Jacques se voit dans l’obligation de rembourser à son beau-frère des sommes que Diane avait perçues.

Une donation de la part de sa mère… finalement déclinée (1644)

Jacques s’apprête à se (re)marier. Sa mère décide donc de lui faire une donation le 20 janvier 1644 : « noble Ysabeau du Roux de Montauban vefve de feu sieur Paoul Provensal de Cornilhon […] considerant aux bons & agreables services quelle a receu et resoist journellemt et espere recepvoir a lad[veni]r de sieur Jaques Provensal son fils autant que nul des autres de sept enfans de la preuve? desquels les relleve » lui fait donation de « la terre sur laquelle elle cest en partie colloquée pour ses droits dotaux assize au terroir dud Cornilhon lieu appellé Chaffarande conten[an]t sept cestieres de semance.« 

donation
Donation du ROUX-PROVENSAL à Cornillac (signatures) – 1644 – 2E 6363 – AD26

Mais après examen plus approfondi, Jacques revient sur cette donation et se présente à nouveau devant le notaire le 17 mars 1644 : il révoque « la susditte donnaon de la terre y mentionée de lad noble Ysabeau du Roux de Montauban sa mere si presante lui remercye icelle y renonçant ad presant […] par ce quicelle donnaon lui estoit plus honneureuse que proffitable a cauze des grand-charges que lad piece ce trouve supporter.« 

Son mariage avec Isabeau FAURE (1644)

Jacques PROVENSAL passe un contrat de mariage avec Isabeau FAURE le 2 février 1644 à Nyons, devant Me GUION. Isabeau est la fille de Salomon FAURE, pasteur protestant, et de Louise de FERRES.

mariage Prov-Faure
Contrat de mariage PROVENSAL-FAURE à Nyons – 1644 – 2Mi 6965 – AD26

Malheureusement la lecture de ce contrat est très difficile : il faudrait que je fasse la transcription directement sur le lecteur de microfilm pour maximiser mes chances de succès. J’ai cependant réussi à déchiffrer presque l’intégralité des deux premières pages, dont voici un extrait :

« Entre Sieur Jaque Provanssal fils naturel & legitime de feu Sr Pol Provanssal & damlle Isabeau du Pillon de Montauban dmts a Cornilhon dune part et damlle Isabeau Faure filhe naturelle legitime de monsr Sallomond Faure pasteur en lesglize reformée de Nyons & de feu dame Louize de Ferres de la Veriere residans a Nyons dautre […] led Sr Provansal procedant … avec ladsistance & advis de noble Allexandrin du Rastel segnieur de Rocheblanc & autres places et lad damlle Isabeau Faure de ladvis … … & conssantem dud Sr Faure son père damlle Marie Para femme dud Sr Faure sa belle mere et autres leurs parens & amis ts respectivem assemblés & soubnés ont lesd Sr Provansal & damlle Isabeau Faure promis comme promettent se prendre & espouser lung lautre en vrai & legitime mariage et de le faire bien a la forme de la relligion crestien reformée« 

mariage Prov-Faure 2
Contrat de mariage PROVENSAL-FAURE à Nyons (signatures) – 1644 – 2Mi 6965 – AD26

A ce stade, je ne leur connais qu’un fils, le fameux Salomon dont je vous ai déjà parlé.

La renonciation aux privilèges de noblesse (1667)

Le 29 juin 1667, Jacques PROVENSAL désigne pour son procureur Ysnard MICHEL « pour & a son nom sacheminer a la ville d’Aix et dans la maison de Mre Jean Isnardy procureur de la Cour des Comptes Aides & Finances proche l’esglize Saint Louys ou estant fere declairaon au nom dud sieur Provensal comme il despart de la quallitté d’escuyer quil avoict prinse ensuite renonçoit aux privilleges de noblesse.« 

noblesse
Procuration PROVENSAL-MICHEL à Cornillac (signatures) – 1667 – 2Mi 3889 – AD26

Il semble que cette renonciation fasse suite à la grande enquête sur la noblesse ou « recherche des usurpateurs du titre de noblesse » ordonnée par Louis XIV en 1666. Jacques PROVENSAL n’était peut-être pas en mesure de prouver son statut d’écuyer, ou peut-être n’était-il pas en mesure d’en assumer les charges ?

Mise à jour du 28/03/2021 : Je viens de me procurer, grâce au Fil d’Ariane des Bouches-du-Rhône (dont je remercie les volontaires), la quittance de l’amende prononcée contre Jacques PROVENSAL pour usurpation de noblesse, conservée dans le Fonds de la Cour des Comptes, Aides et Finances de Provence sous la cote B 1360 :

1 Jacquues Provansal recto
Quittance de l’amende prononcée contre Jacques PROVENSAL pour usurpation de noblesse – cote B 1360 – AD13

« Je Estienne Jehannot Sieur de Bartillat, Conseiller du Roy en ses Conseils, & Garde de son Tresor Royal, confesse avoir receu comptant de Jacques Provensal du lieu de Cornillon la somme de Cinquante livres à laquelle l’amende qui avoit esté par luy encourue pour avoir usurpé la qualité d’Escuyer, a esté reduite & moderée par Arrest du Conseil du 29 Mars 1667 & à laquelle somme ledit Jacques Provensal a esté taxé au Conseil, en consequence de l’Arrest general rendu par les Sieurs Commissaires Deputez par sa Majesté, à la recherche des Usurpateurs du tiltre de Noblesse en Provence le 15 Avril audit an, suivant la Declaration de sa Majesté du 28 Février 1665 & Arrest du Conseil du 16 Aoust 1666 icelle somme à moy ordonnée pour employer au fait de ma Commission. De laquelle somme je quitte ledit Jacques Provensal & tous autres. »

Epilogue

Par la suite, Jacques PROVENSAL cessera d’être appelé « écuyer » au profit de « bourgeois » dans les nombreux actes le concernant.

Il décède probablement entre 1675 et 1681, passant le flambeau à son fils Salomon.

10 réflexions sur “La saga PROVENSAL : Jacques, écuyer déchu

  1. Encore une fois, on voit que les actes notariés sont une ressource essentielle pour connaître et comprendre l’histoire de nos aïeux. En tout cas, même s’il s’agissait d’un bourgeois (ancien escuyer si j’ai bien compris), la famille ne devait pas vivre si aisément que cela.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s