Généathème : une armoire et un (demi) buffet

Sophie du blog La gazette des ancêtres nous propose chaque mois un Généathème pour nous donner des idées de publication. En mars, elle nous invite à nous intéresser aux objets de famille au travers de leur histoire, leur transmission.

Quel objet ?

Lorsque Sophie nous a annoncé quel serait le généathème du mois de mars, j’ai tout de suite pensé à la « boîte aux trésors » héritée de ma grand-mère paternelle, dans laquelle se trouvent photos, vieux papiers, portefeuilles et montres à goussets.

Mais voilà, je vous ai déjà présenté une de ces montres, achetée à Clermont (60) lors de la parenthèse picarde de mes ancêtres bouviers : voir cet article de mon #ChallengeAZ 2018.

montre
La montre à gousset des PERRIER – Collection personnelle

Il existe bien quelques médailles héritées d’un arrière-grand-père, quelques bols et services de table qui ont appartenu à telle ou telle autre grand-mère, mais pas vraiment de quoi faire un article !

Et finalement, j’ai décidé de rédiger ce billet sur deux meubles.

Une armoire…

Le premier que je vais vous présenter est l’armoire qui trône dans la salle à manger de mes parents dans le Morvan. C’est le seul meuble hérité de mes arrière-grands-parents portugais. Je ne connais pas les détails de son histoire, ni quand ni comment elle est arrivée là. Elle a cependant une particularité… regardez bien !

IMG-20200308-WA0002
L’armoire GOMES – Collection personnelle

Vous avez vu ? Non ? Laissez-moi zoomer sur la partie basse alors…

zoom
L’armoire GOMES – Zoom sur la partie basse – Collection personnelle

Et oui, la partie basse a été rabotée ! « Ben oui mais ça ne passait pas, on ne va quand-même pas s’embêter avec un meuble ! » Je ne sais pas ce qui a valu ce mauvais traitement à cette pauvre armoire, ni quelle génération d’ancêtre le lui a infligé, mais le fait est que ça la rend unique et tout à fait charmante…

Et des (demi) buffets !

Mais ce n’est pas le pire… Toujours dans le Morvan, mais de l’autre côté de ma famille paternelle, chez les PETITIMBERT, il y avait un buffet. Vous savez ces grands meubles en deux parties, un peu comme celui-ci ? (désolée je n’ai pas de photo à vous partager)

buffet
Schéma de buffet – Meubliz.com

Remettez-vous à présent dans le contexte. Le meuble appartient à Nicolas PETITIMBERT (1807-1892) et son épouse Marguerite PORTIER (1809-1860). Le couple a deux enfants vivants : Philippe et Françoise (cette dernière étant mon AAAGM). Et lorsqu’on a deux enfants et un meuble à partager, comment fait-on ? Facile ! Le fils aura le bas, et la fille prendra le haut !

C’est comme ça que l’on retrouve dans la maison de ma grand-mère un demi-buffet (le haut donc, si vous avez bien suivi, qui est posé sur un bas dépareillé), et que l’autre moitié se situe dans le village voisin, à quelques kilomètres de là, dans la maison d’une « lointaine » cousine !

Promis, si j’en ai l’occasion un jour, je prendrai en photo les deux parties du buffet dans leurs environnements respectifs !

 

25 réflexions sur “Généathème : une armoire et un (demi) buffet

      1. Bonjour Christelle.
        Effectivement, c’est ce qui s’appelle couper la poire en deux (ou les cheveux en quatre). Sauf erreur de ma part, ce type de meuble s’appelle un bahut. Le bah(a)ut est un meuble composé d’une partie basse et d’une partie haute, d’un bas et d’un haut. heureusement que l’armoire a échappé à la scission.

        Aimé par 1 personne

    1. Dans le même genre, deux générations plus tard, ils ont même coupé la maison en deux entre ma grand-mère et sa sœur… Elle a fini par refusionner par la suite heureusement, mais la maison en a quand-même gardé des traces !

      J'aime

  1. Belle armoire qui a bien voyagée, avec son sujet sculpté en forme d’étoile comme sur ceux qu’on trouve dans le Queyras.
    Peut-être que les deux parties seront de nouveau réunies à l’occasion d’un mariage ou d’une succession ?

    Aimé par 1 personne

    1. Merci « Lieven » 😉. L’armoire me vient de mes AGP portugais, mais pour autant je ne pense pas qu’elle vienne du Portugal, j’imagine plutôt qu’ils l’ont acquise en France après leur arrivée… Mais qui sait, je la sous-estime peut-être ?

      Aimé par 1 personne

    2. Solène

      Voilà un article qui illustre bien le pragmatisme de certains de nos ancêtres !
      Même si mes enfants ont trouvé étranges que nos aïeux coupent tt en 2 ! 😅
      Ils se sont lancés dans une énumération qui nous a bien fait rire !

      Aimé par 1 personne

  2. Ping : Ce petit peu – Parentajhe à moé

    1. Aucun souci, j’aime bien quand mes lecteurs m’apprennent des choses ! Et j’avoue que je ne m’étais jamais posé la question de l’étymologie du mot bahut auparavant, je ne le verrai plus de la même façon à présent !

      J'aime

  3. Briqueloup

    Chez nous aussi, il y a des meubles coupés en eux. Un grand-père prévoyant faisait faire une copie de quelques meubles anciens. Au moment du partage, ses enfants ont, comme chez toi mélangé l’original et la copie de crédences, si bien que l’on ne sait plus si c’est le haut ou le bas qui est la copie. Et le meuble a perdu sa valeur !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s