Z comme Ze End… et Napoléon maria sa fille à Charlemagne !

Je profite de ce challengeAZ 2019 pour vous présenter la branche de mon conjoint originaire de Condé-sur-l’Escaut (59). Pour cette lettre Z, comme Ze End, je vais faire un bilan de ce mois de novembre et vous raconter une dernière anecdote.

Ca y est, c’est la fin ! Novembre se termine et nous arrivons au bout de l’alphabet, il est donc temps de faire un petit bilan.

Mon ChallengeAZ en résumé

Ce graphique résume les sujets traités lors de mon challengeAZ 2019, sur une roue d’ascendance ayant pour racine Julie GUIGNARD, l’arrière-arrière-grand-mère de mon conjoint.

z
Roue ascendante de Julie GUIGNARD – Bilan de mon ChallengeAZ 2019

Je vous ai proposé 4 articles généraux (dont celui-ci) et 22 portraits d’ancêtres ayant vécu à Condé-sur-l’Escaut. Vous pouvez les retrouver ici :

A comme Avant de commencer : les spécificités locales
B comme Boulanger : Jean Louis PLAQUET
C comme Charpentiers : la famille MURÉ
D comme DONNÉ : Gilles et Anne Marguerite
E comme Emancipation : Alexandre SAPIN
F comme FLAMME : une fratrie remarquable
G comme GUIGNARD Louis Albert, aubergiste endetté
H comme Homme de fief : Simon François FENEUILLE
I comme Inventaires : Philippe DEGAGE et Anne FILLET
J comme Julie Joseph JACOB, divorcée de l’an VII
K comme K-lixte : Antoine Calixte JACOB, ferronnier et serrurier
L comme LARIEULLE : Joachime, fille illégitime
M comme Maître batelier : Jean Joseph DEGAGE
N comme Nicolas FLAMME : les années noires
O comme Occupations : les métiers à Condé
P comme PLISCINIER François Joseph, maître maçon
Q comme série Q : un bilan des successions au XIXe siècle
R comme RIGAUT : Nicolas, le boucher Rémois
S comme SAPIN : Philippe Joseph et son bateau « D’Arras »
T comme THOMAS : Claude Joseph, bourgeois de Condé et mayeur de Fresnes
U comme Ursule : Marie Ursule JOIRY
V comme Vie d’Alexandre François JOARY, marchand à Condé
W comme Where : d’où viennent les GUIGNARD de Condé ?
X comme inconnu : Julie GUIGNARD
Y comme Hyolente LEGRY, la mystérieuse
Z comme Ze End… et Napoléon maria sa fille à Charlemagne !

J’espère que ce petit tour d’horizon vous a plu… De mon côté ce fut un réel plaisir de mettre ainsi en forme mes recherches !

Une dernière anecdote

Mais avant de vous quitter, je souhaite partager avec vous une dernière anecdote.

Comme vous l’aurez compris, la branche condéenne de mon conjoint, qui m’a occupée pendant tout le mois de novembre, a pour racine Julie GUIGNARD… qui se trouve être la fille de Charlemagne, et la petite-fille de Napoléon ! Vous pensez à une blague ? Lisez seulement l’acte de mariage de ses parents, en date du 7 juin 1853 à Condé :

1853-06-07 mariage Guignard-Sapin
Mariage GUIGNARD-SAPIN à Condé – 1853 – AD59

« L’an mil huit cent cinquante trois, le sept juin, à huit heures du soir, devant Nous Charles Gaudron, Adjoint au Maire et par délégation spéciale Officier de l’état-civil de la Ville de Condé, arrondissement de Valenciennes, Département du Nord, publiquement en la mairie, ont comparu : Charlemagne Guignard, âgé de vingt huit ans, cloutier, domicilié à Condé où il est né le dix huit janvier mil huit cent vingt cinq, majeur, fils légitime de Nicolas Joseph Guignard, décédé voiturier à Condé, et de vivante Catherine Joseph Plaquet, journalière, domiciliée à Condé, ici présente et consentante ; et Thérèse Sapin, âgée de dix neuf ans, neuf mois, journalière, domiciliée à Condé où elle est née le vingt un août mil huit cent trente trois, mineure, fille légitime de Napoléon Joseph Sapin, maçon, et de Marie Louise Thérèse Boutelier, journalière, domiciliés à Condé, tous deux ici présents et consentants. Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux et dont les publications ont été faites, conformément à la loi, à Condé les dimanches quinze et vingt deux mai de la présente année. Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été signifiée, les futurs époux ayant déclaré n’avoir pas fait de contrat de Mariage, nous avons fait droit à la réquisition des parties. En conséquence, après avoir donné lecture 1° de l’acte de Naissance du futur époux, dressé à Condé, le vingt deux janvier mil huit cent vingt cinq ; 2° de l’acte de décès de son père, dressé à Condé le trois novembre mil huit cent quarante sept ; 3° de l’acte de Naissance de la future épouse, dressé à Condé le vingt deux août mil huit cent trente trois ; 4° des publications faites à Condé les dimanches précités ; 5° et du Chapitre Six du titre du Codé Napoléon intitulé : du Mariage sur les droits et les devoirs respectifs des époux avons demandé au futur époux et à la future épouse s’ils veulent se prendre pour mari et pour femme ; chacun d’eux ayant répondu séparément et affirmativement, déclarons, au nom de la Loi, que Charlemagne Guignard et Thérèse Sapin sont unis en mariage. Ainsi fait en présence de 1° Elisée François Danjou, âgé de trente huit ans, cordonnier ; 2° François Ville, âgé de trente ans, maître d’estaminet ; 3° Louis Bouxin, âgé de vingt huit ans, cloutier ; 4° et Albert Bocquet, âgé de vingt quatre ans, couvreur, tous quatre ni parents ni alliés des époux, domiciliés à Condé. Les époux, la mère de l’époux et la mère de l’épouse ont déclaré ne savoir pas signer, de ce interpellés, le père de l’épouse et les témoins ont signé avec nous le présent acte de Mariage ; le tout après qu’il leur en a été donné lecture. »

Je ne sais pas d’où Charlemagne GUIGNARD tient son prénom. Quant à Napoléon SAPIN, étant né en 1808 pendant le Premier Empire, il semble évident qu’il a été nommé ainsi en hommage à Napoléon 1er !

Sur ce, j’espère que vous avez passé un bon mois de novembre à Condé en ma compagnie, et surtout, n’hésitez pas à retourner laisser des commentaires sous les différents articles !

A très bientôt pour de nouvelles aventures généalogiques !

22 réflexions sur “Z comme Ze End… et Napoléon maria sa fille à Charlemagne !

  1. Sofinette13

    Bravo Christelle, vous nous avez régalés tout ce mois de novembre avec vos recherches et vos trouvailles. J’adore aussi le final ! Pour info, dans mes dépouillements de Condé entre l’An X et 1934, j’ai recensé les naissances de 97 Charlemagne, 50 Napoléon, 11 Clovis, 64 César… dont 6 Jules-César !! Si cela vous intéresse, j’ai aussi un florilège de prénoms incongrus…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s