M comme Maître batelier : Jean Joseph DEGAGE

Je profite de ce challengeAZ 2019 pour vous présenter la branche de mon conjoint originaire de Condé-sur-l’Escaut (59). Pour cette lettre M, je vais vous parler d’un maître batelier nommé Jean Joseph DEGAGE.

Sa naissance

Jean Joseph DEGAGE naît le 16 mars 1695 à Condé, de Philippe DEGAGE et Anne FILLET, bateliers et cabaretiers dont je vous ai déjà parlé en lettre I.

1695-03-16 naissance Degage Jean Joseph
Baptême de Jean Joseph DEGAGE à Condé – 1695 – AD59

« Item. Jean Joseph Degaige fils de Philippe et Anne Filé. p. Jean Loreau. m. Marie Jeanne Degaige »

Jean Joseph DEGAGE deviendra maître batelier et cabaretier à son tour.

Son mariage avec Catherine FLAMME

Il épouse Catherine FLAMME le 26 novembre 1716 à Condé ; cette dernière est fille de Pasquier FLAMME et Catherine LOQUET. Je vous ai déjà présenté la fratrie FLAMME dans ma lettre F, y compris le contrat de mariage DEGAGE-FLAMME passé le 21 du même mois.

Le couple aura six filles : Catherine Joseph (1717-1792), Augustine (1719-an XII), Anne Marie (1723-1747), Marie Agnès (1724-<1731), Anne Joseph (1726-1731) et Marie Joseph Rosalie (1729-<1731).

Les trois premières filles vivront, les trois dernières mourront malheureusement en bas âge.

Locataires rue du Collège, puis rue Burianne

Le 30 septembre 1723, deux mois après la naissance du troisième enfant du couple, « Delle Margueritte Decré veuve de feu le S Desmaretz […] tant en son nom qu’au nom des Delle Dimonon »  loue pour trois, six ou neuf ans à Jean DEGAGE « un quartier de maison gisant en cette ville rue du college, qui est le meme quartier dont a jouit cy devant le S Vallez medecin. » Le loyer est de 42 écus de 48 patars chacun annuellement.

bail
Bail DECRE-DEGAGE à Condé (signatures) – 1723 – AD59

Quatre ans plus tard, le 1er août 1727, quelques jours après le décès de sa mère Anne FILLET, Jean Joseph DEGAGE prend en location une maison située cette fois rue Burianne à Condé :

« François Longin, dit Flament, me cabaretier en cette ville » cède à Jean Joseph DEGAGE « le parfait de son bail, commencé aux Pasques mil sept cents vingt six, qui sera d’un an et demy, […] d’une maison et heritage, scituée rue Burianne, tenante aux religieuses et a Jean Pissinier, apartenante aux heritiers de Michel Feneulle, dont Jean Baptiste Feneulle est tuteur. » Le loyer annuel sera de 34 écus à 48 patars pièce. Jean Joseph DEGAGE devra bien sûr « entretenir les vitres, chaisnes et sceaux du puis de ladite maison en bon et deu estat. »

sign
Bail FLAMENT-FENEUILLE-DEGAGE à Condé (signatures) – 1727 – AD59

Son remariage avec Marie Joseph DELANGRE

Catherine FLAMME décède le 28 octobre 1730 à Condé, à l’âge de 40 ans.

Jean Joseph DEGAGE, veuf, épouse en secondes noces Marie Joseph DELANGRE le 2 octobre 1731. Celle-ci est née le 15 février 1706 à Condé.

1731-10-02 mariage Degage-Delangre
Mariage DEGAGE-DELANGRE à Condé – 1731 – AD59

« Le deusieme octobre mil sept cent et trent un apres la publication de trois bans ont ete par nous mariez apres que nous avons eu pris leur consentement mutuel, aiant recu de nous la benediction nuptial Jean Joseph Degage natif de cette ville fils de Phillippe et d’Anne Filléz et Marie Joseph Delangre, aussi de cette ville fille de Joseph et de Chaterine Joseph Aubourdin agé de vingt six ans, assistez de Joseph Delangre Jean Claude Bequez et de Paquet Flame lesquels on signé de ce interpellez. »

Ils ont établi auparavant un contrat de mariage le 24 septembre :

« A l’honneur de Dieu et de nostre mere la Sainte Eglise, le traitté et convention de mariage se fait entre Jean Joseph Degage bourgeois et maitre battelier de cette ville veuve de Catherine Flamme, assisté du sieur Jean Claude Becquez, et Pasquier Flamme ses frère, et beau frere d’une part, et Marie Joseph Delancre jeune fille à marier, assistée de Joseph Delancre son père, et du sieur Nicolas Joseph Rigault son cousin, d’autre part »

« Ayant led Degage declaré avoir retenu delad Catherine Flamme, sa premiere femme, trois enfans nommés Catherine agée de quinze ans ou environ, Augustine agée d’environ treize ans, et Anne Marie Degage, agée aussy d’environ neuf ans » , ils leur promettent pour droit de fourmourture et legitime la somme de 600 livres Hainaut. Cependant Jean Joseph DEGAGE sera libre « de changer, augmenter ou diminuer lesdittes fourmourture […] suivant ses comodités et en user ainsy qu’il trouvera convenir, pour en cas de besoin s’en servir, ainsy qu’en concience appartiendra. » Les mambours seront Jean Claude BECQUEZ et Pasquier FLAMME.

signatures6
Contrat de mariage DEGAGE-DELANGRE à Condé (signatures) – 1731 – AD59

Dix mois après son remariage, c’est Jean Joseph DEGAGE lui-même qui décède le 24 juillet 1732 à l’âge de 37 ans. Il était batelier et cabaretier.

1732-07-24 décès Degage Jean
Décès de Jean DEGAGE à Condé – 1732 – AD59

« Jean Degage agé de trente neuf ans batelier decedé le vingt quatre a esté inhumé le vingt cinq dans le cimetiere »

Le remariage de sa veuve

Sa veuve Marie Joseph DELANGRE se remariera avec Antoine Joseph RASEZ, après avoir dressé un contrat de mariage le 23 juillet 1733, presque un an jour pour jour après son veuvage. Il semble que ce soit un mariage avantageux au vu des termes du contrat :

« A l’honneur de Dieu et de nostre mere la Ste Eglise, le traitté et convention de mariage se fait entre Antoine Joseph Raséz veuve de Marie Joseph Thomas, de laquelle il a retenu un enfans nommé Barbe Rosalie Rasez agée d’environ cinq ans, iceluy assisté du sieur Albert Thomas pretre et chanoine du vénérable Chapitre de cette ville, de Jean Jacques Danjoue et de Jacques Lenglet fils de Pierre, d’une part, et Marie Joseph Delangre veuve de Jean Degage bourgeoise et cabaretiere en cette meme ville, assistée de Joseph Delangre son père, d’autre part, […] après par lad veuve Degage avoir declarée n’avoir retenu aucun enfans de sond feu marit, excepté ceux qu’avoit retenu led Degage de Catherine Flamme sa premiere femme »

Antoine Joseph RASEZ donne à sa fille 1600 livres pour droit de fourmourture et légitime, et 200 livres pour droit de maisneté mobilière, ainsi que « une croix d’argent garny de diamans, deux pendant d’oreilles d’or, un livre garnye en argent, une tasse d’argent d’environ huit escus et une culiere et fourchette aussy d’argent. » Il promet également « de suivre et accomplir toutes les charges clauses et conditions portés par son contrat de mariage fait avec led Degage. »

signatures7
Contrat de mariage RASEZ-DELANGRE à Condé (signatures) – 1733 – AD59

Marie Joseph DELANGRE décédera le 28 décembre 1779 à Condé à l’âge de 73 ans.

La succession DEGAGE

Vingt-deux ans après le décès de Jean Joseph DEGAGE, la succession n’est pas encore réglée et la situation commence à s’envenimer. Le 17 janvier 1754, les sœurs DEGAGE, ou plutôt leurs époux, se retrouvent donc devant le notaire :

« Thomas Hennebuisse Me battelier de la navigation de cette ville de Condé, en action de Catherine Joseph Degage son epouse, Antoine Jacob, Me feronnier en cette ville de Condé y demeurant en action d’Augustine Degage sa femme, et Pierre Francois Desbonnés Me boulanger en la susditte ville de Condé en action d’Anne Marie Degage son epouse et maisnée desdittes Degage » déclarent « que pour terminer toutes difficultés qu’ils ont entre eux au sujet de la succession qu’il leur revient provenant de Jean Joseph Degage leurs beau père respectifs, et comme la femme dudit Desbonnet comme maisné, a levée pour son droit de maisneté, une maison et heritage et que cela a donné lieu a des difficultés » ils règlent ainsi la succession :

Thomas HENNEBUISSE et Antoine JACOB se partageront « une petitte maison gisante a la rue au Boeure » chargée d’une rente de 5 livres 10 sols au denier quarante (due à Jean CHARLIER de Valenciennes), en payant à Pierre DESBONNET leur beau-frère une rente de 18 livres. Les trois soeurs ayant aussi hérité d’une rente de 6 livres 13 sols 4 deniers « due par Pasquet Flamme sur sa maison et heritage Rue des Cazernes » , elles se la partageront par tiers, soit 2 livres 4 sols 5 deniers chacune.

partage
Partage DEGAGE à Condé-sur-l’Escaut (signatures) – 1754 – AD59

Voilà de quoi contenter tout le monde et calmer les esprits !

 

6 réflexions sur “M comme Maître batelier : Jean Joseph DEGAGE

  1. Que d’actes de mariage ! Et je me suis dit tout au long de cette lecture qu’à un ou deux accents près, Jean Joseph avait frôlé la catastrophe avec son patronyme… Je ne sais absolument pas d’où m’est venue cette idée saugrenue 🙂 d’autant que ça ne m’est pas apparu à la lecture du F. Bravo pour toutes ces enquêtes.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s