L comme LARIEULLE : Joachime, fille illégitime

Je profite de ce challengeAZ 2019 pour vous présenter la branche de mon conjoint originaire de Condé-sur-l’Escaut (59). Pour cette lettre L, je vais vous parler de Joachime LARIEULLE.

Sa naissance illégitime : la vie de Chrétienne BEHU

Pour pouvoir parler de l’enfance de Joachime LARIEULLE, il faut d’abord faire la connaissance de sa mère, Chrétienne BEHU. Chrétienne est née le 5 mars 1658, de Philippe BEHU et Claudine COUTEAU.

C’est le 13 octobre 1683 qu’elle accouche à Condé de la petite Joachime, qui va nous intéresser dans la suite de cet article, et qui est la fille illégitime d’un nommé Paul LARIEURE.

njl
Baptême de Joachime LARIEURE à Condé – 1683 – AD59

« 13. Joachime Larieure fille illegitime de Paul et Chrestienne Behu. p. Marc Boulangér et Jöachime Behu »

Je n’ai aucune information sur le père, Paul LARIEURE, dont le nom sera orthographié LARIEULLE par la suite. C’est un patronyme que je n’ai jamais recroisé à Condé : sans doute s’agissait-il d’un homme de passage, éventuellement un soldat ? Peut-être pourrais-je en apprendre plus si j’arrivais à mettre la main sur la déclaration de grossesse correspondante… mais pour l’instant je n’en sais pas plus.

Trois ans plus tard, le 5 avril 1687, Chrétienne BEHU a un deuxième enfant illégitime, cette fois avec un nommé Jean CASTELAIN, qu’elle appelle Jean Rombeau :

« 5. Jean Rombauld Castelain fils illegitime de Jean et Chrestienne Behu. p. Rombault Piette. m. Anne Leprince »

Il semble que Chrétienne ait fini par se marier le 28 octobre 1697 avec un veuf, nommé Etienne GERODEZ. Cette information provient des tables, mais le registre des actes de mariage correspondant est malheureusement manquant… Ledit Etienne GERODEZ décède le 15 novembre 1701, bénéficiant d’une « messe d’enterrement. »

Chrétienne BEHU décédera à son tour le 5 mars 1711, jour de son 53ème anniversaire :

« 5 : Chrestienne Behu. Vefve. Petit service a une messe.« 

C’est donc dans ces circonstances qu’a grandi la petite Joachime. J’imagine que son enfance en tant que fille illégitime n’a pas toujours été facile…

Sa vie de femme

Le 1er mai 1708, Joachime LARIEULLE épouse François CUVELIER, qui exerce la profession de meunier.

mjl
Mariage CUVELIER-LARIEULLE à Condé – 1708 – AD59

« Le 14 avril 1708 en pnce de Jacques Joseph Growin, Jacques Demouselle et autres sont fiancés
François Cuvelier
Joachime Larieulle
le premier ban publié    le 15 avril
le second                          le 22 avril
le 3e                                  le 29 avril
et sont épousés le premier de maye en pnce de François Abrassart, Antoine Carlier soubsignés et autres témoins »

Ils auront ensemble huit enfants : Marie Françoise (1709), Marie Claire (1710-1742), Nicolas François (1712-1792), Jeanne Agnès (1714), François Joseph (1715-1762), Louis François (1716), Augustin François (1718-1770) et Marie Waudru (1720-1797).

François CUVELIER décède le 26 décembre 1734 à l’âge de 54 ans, laissant Joachime veuve à l’âge de 51 ans.

Son veuvage

Le 18 mars 1750, Joachime LARIEULLE prend en location deux bonniers et trois journaux de terres et prés (équivalents à 3 ha 34 a selon la mesure de Condé) appartenant à Augustin POLLET, censier demeurant sur la banlieue de Condé, pour une durée de neuf ans. Le montant du bail est fixé à 36 livres Hainaut par an. « A charge en outre par lad preneusse de planter ou faire planter a ses frais et depens cinquante sceaux a l’entoure de la paturette et ce en dedans deux ans dattes des presentes, et de garantir valablement lesd terres et prairies de tous vilains troux et cavains ou passages non usités, comme aussy de bien et duement cultiver lesd terres et de les labourer et assemencer pendant la duré du present bail »

bail
Bail POLLET-CUVELIER à Condé (signatures) – 1750 – AD59

Quelques mois plus tard, le 10 décembre 1750, elle enregistre un testament en faveur de ses deux enfants à marier. En effet, à cette date, Joachime a 67 ans et quatre enfants vivants : Marie Claire, l’aînée, est décédée en 1742 mais a eu des enfants avec Henri Joseph DUPOMMEREULE ; Nicolas François, charpentier, a 38 ans mais n’est pas encore marié (il le sera seulement en 1754); François Joseph, maître tailleur, s’est marié au début de l’année 1750 avec Anne Joseph PAVOT ; Augustin François, charpentier de bateaux, s’est marié en 1745 avec Marie Louise PROVENSAL ; la plus jeune, Marie Waudru, âgée de 30 ans, est célibataire (et le restera).

« Joachine Larieulle veuve en premieres noces avec enfans de Francois Cuvelier, demeurante en cette ville etante en ses bons sens vraye mémoire et jugement et entendement, laquelle scachant l’infalibilitée de la mort et l’incertitude de l’heure d’icelle, et desirant disposer du peut de bien que la divine providence luy a confiée en ce monde, a fait dicté et prononcée son present testament et ordonnances de sa volontée derniere en la forme et manière suivantes »

Joachime commence par recommander son âme à Dieu, et demande pour ses funérailles un service à deux messes et six messes basses de requiem.

Augustin, François et les enfants de Marie Claire (représentant leur mère) reçoivent chacun 5 écus à 48 patars pièce pour leur légitime, faisant en tout 15 écus « dont ils devront se contenter, declarant laditte testatrice d’avoir fait plusieurs avances en mariant et faisant passer maitre tailleur ledit François Cuvelier et ses deux autres enfans mariés egallement auxquels elle a fait plusieures avances. »

Elle institue pour ses héritiers universels ses deux enfants « à marier » Nicolas François et Marie Waudru, « auxquels elle donne et laisse tous generalement ses biens meubles et effects, a l’exception des bois planches et autres, ensemble tous les outils servans au metier de charpentier qui sont et appartiennent audit Nicolas Cuvelier. » Ils se partageront les meubles à parts égales et prendront en charge les obsèques de leur mère. Nicolas est désigné exécuteur testamentaire.

testament
Testament de Joachine LARIEULLE à Condé (signatures) – 1750 – AD59

Epilogue

Joachime LARIEULLE décédera onze ans plus tard, le 24 octobre 1761, à l’âge de 78 ans (même si elle en paraît 84 d’après son acte de décès !).

djl
Décès de Joachine LARIEULLE à Condé – 1761 – AD59

« L’an mil sept cent soixante un, le vingt quatre du mois d’octobre, à onze heures et demie du matin, est decedée Joachine Larieulle, agée de quatrevingt quatre ans, veuve de François Cuvelier, et le lendemain à eté inhumée en presence des temoins soussignés.« 

6 réflexions sur “L comme LARIEULLE : Joachime, fille illégitime

  1. feuillesdardoise

    Beaucoup d’informations et des extraits d’actes très intéressants : c’est amusant de voir comme de région en région les habitudes des officiants varient et ne notent pas les choses de la même façon !
    Le plus intrigant reste le nom « LARIEURE » ou « LARIEULE » … peut-être un surnom de soldat ?
    Françoise

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s