J comme Julie Joseph JACOB, divorcée de l’an VII

Je profite de ce challengeAZ 2019 pour vous présenter la branche de mon conjoint originaire de Condé-sur-l’Escaut (59). Pour cette lettre J, je vais vous parler de Julie Joseph JACOB, divorcée à la fin du XVIIIe siècle.

Fille de perruquier

Julie Joseph JACOB naît le 21 juillet 1773 à Condé, de Jean Joseph, perruquier, et Victoire Joseph FENEUILLE.

1773-07-21 naissance Jacob Julie Josephe
Baptême de Julie Joseph JACOB à Condé – 1773 – AD59

« L’an mil sept cent soixante treize le vingt un du mois de juillet a été baptisée Julie Josephe Jacob née le même jour à cinq heures et demie du matin fille de Jean, Joseph, maître perruquier et de Victoire, Josephe Feneulle son épouse legitime de cette paroisse. Le parrain Jacques, Joseph Bleu, garçon perruquier. La marraine Marie, Joseph Feneulle, cubiculaire tous deux de cette paroisse, le pere présent, qui ont signé. »

Son mariage avec Vinceslas Joseph CAUDRON

Le 18 février 1794, Julie Joseph épouse Vinceslas Joseph CAUDRON, qui exerce la profession de menuisier. Bien que ce ne soit pas mentionné dans l’acte, Vinceslas est veuf ; sa première épouse Amélie Françoise Joseph CARDON, qu’il avait épousée le 7 octobre 1788, est décédée près de deux ans auparavant, le 24 avril 1792.

1794-02-18 mariage Caudron-Jacob
Mariage CAUDRON-JACOB à Condé – 1794 – AD59

« L’an mil sept cent quatre vingt quatorze le dix huit de février après la publication d’un ban faite en cette paroisse, la dispense des deux autres accordée par nous curé sousigné en vertu des pouvoirs que nous en avons reçus de msgr l’archeveque de Cambrai, et les fiançailles célébrées entre Vinceslas Joseph Caudron agé de trente ans menusier fils d’Arnould François Caudron et de Marie Joseph Dufetel de cette paroisse d’une part ; et Julie Joseph Jacob agée de vingt et un an fille de Jean Joseph Jacob et de Victoire Joseph Feneuil de cette paroisse d’autre part ; nous chantre vicaire sousigné n’ayant connu ni empechement ni opposition avons reçu le consentement mutuel desdites parties et leur avons donné la bénédiction nuptiale avec les cérémonies ordinaires de la ste église en présence de Jaques Joseph Caudron frere de l’époux menusier, d’Augustin Joseph Goville organiste, Louis Caudron frere de l’epoux menusier et de Nicolas Tranchant sacristain de cette paroisse qui ont signé avec nous excepté l’epouse et Jaques Joseph Caudron qui ont déclaré ne sçavoir écrire. »

Abandonnée ?

Et puis je ne sais pas trop ce qui s’est passé. Vinceslas s’est-il engagé dans l’armée napoléonienne ? Est-il décédé ? S’est-il enfui du domicile conjugal en abandonnant sa jeune épouse ? Le fait est qu’il disparaît peu après le mariage.

Julie JACOB est jeune, elle ne peut pas passer sa vie à attendre un homme qui ne reviendra pas. La loi du 20 septembre 1792 autorisant le divorce en liste les causes possibles : l’abandon de domicile par un des époux en fait partie, à condition qu’elle soit suivie d’une absence d’au moins cinq années sans donner de signe de vie !

Mais cinq ans, c’est long quand on a 21 ans, et le 12 pluviôse an VII (31/01/1799), Julie accouche d’un petit garçon.

naiss
Naissance de Pierre Alexandre Flore JACOB-BOUTELIER à Condé – 1799 – AD59

« Cejourd’huy treize pluviose an sept de la republique française à été presenté à la maison commune de Nord Libre Département du Nord, pardevant nous Jean Baptiste Cuvelier officier public de cette commune un enfant du sexe masculin né le jour précédent à huit heures du soir auquel il luy à été donné pour prenom Pierre Alexandre Flore née de la citoyenne Julie Jacob, native de cette commune agée de vingt six ans journaliaire de son s’tile, auquel ont assisté comme temoins le citoyen Pierre Alexandre natif de cette commune agé de trente quatre ans marchand tonnelier de son s’tile et la citoyenne Louise Cardon native de cette commune agée de vingt quatre ans fille de batelier de cette navigation, lesquel ont signés avec nous le present acte, le pere Flore Boutelier present qui àdoptent pour son enfant le nouveau né, qui a declaré ne savoir ecrire ainsi que Louise Cardon et ont fait leur marque ordinaire a Nord Libre le dit jour mois et an que dessus. »

Le père de l’enfant se prénomme ainsi Flore Joseph BOUTELIER (oui, vous avez bien lu, Flore, prénom masculin !). Ne reste plus qu’à régulariser la situation.

Le divorce

Le divorce est prononcé le 10 thermidor an VII (28/07/1799), comme l’autorise enfin la loi.

1799-07-28 divorce Caudron-Jacob
Divorce CAUDRON-JACOB à Condé – 1799 – AD59

« Cejour d’huy dix thermidor an sept de la republique française a midi s’est presenté en la maison commune de Nord Libre département du Nord pardevant nous Jean Baptiste Housez Président, et Lemerre Secretaire de l’administration Municipale, la citoyenne Julie Jacob native de cette commune, agée de vingt sept ans, avec les quatre temoin ci après nommés, les citoyens Louis Culemme, natif de cette commune agé de trente trois ans peruquier de son stile, Antoine Baroÿ natif de la commune de Crepÿ département du Pas de Calais, agé de trente trois ans marchand cabaretier domicilié en cette commune, Pierre Joseph Delcourt natif de cette commune agé de quarante et un ans marchand cabaretier de son stile, et Joseph Moutier natif de cette commune agé de soixante cinq ans marchand fourboutier de son stile, majeurs et temoins amenés exprès laquelle Julie Jacob, nous à declaré qu’étant unis en mariage avec le citoyen Vince Caudron duquel n’est issu aucun enfant, et dans l’intention de provoquer la dissolution de son mariage à terme de la loi du vingt septembre mil sept cent quatre vingt douze presenté un acte de notoriété public signé de six témoins, passé pardevant notaire public à Nord Libre le neuf thermidor présent mois, qui constate que ledit Vence Caudron est depuis cinq années absent de cette commune, sans avoir eu aucune nouvelle ni directement ni indirectement et la ditte Julie Jacob en présence des témoins ci-dessus dénommés qualifiés et domiciliés nous a requit de prononcée a l’instant la dissolution de son mariage ; nous président susdit vu l’acte de notoriété ci-dessus et attendu qu’il résulte que la ditte Julie Jacob à rempli les formalités prescrites par la loi, avons en présence des témoins prononcé la dissolution du mariage qui à lieu entre les dits Vince Caudron et Julie Jacob dont acte auquel la ditte Jacob qui à déclaré ne savoir écrire, ainsi que Louis Calemme, Pierre Joseph Delcourt, et Joseph Moutier, et Antoine Baroÿ a signé avec nous.
Fait en double à la maison commune le dit jour mois et an que dessus. »

Son remariage avec Flore Joseph BOUTELIER

Julie Joseph se remarie donc enfin, tout juste dix jours après son divorce, le 20 thermidor an VII (07/08/1799), avec Flore Joseph BOUTELIER, qui exerce le métier de cordonnier.

1799-08-07 mariage Boutelier-Jacob
Mariage BOUTELIER-JACOB à Condé – 1799 – AD59

« Cejourd’huy vingt thermidor an sept de la république française a sept heures du matin se sont presenté en la maison commune de Nord-Libre Département du Nord, pardevant nous Theodore François Camberlin administrateur remplissant les fonction de président le citoyen Flore Joseph Boutelier natif de cette commune agé de vingt ans et trois mois, fils du citoyen Joseph Boutelier natif de cette commune agé de cinquante ans cordonnier de son stile, et de la citoyenne Marie Anne Carlier native de cette commune agée de cinquante deux ans ses pere et mere d’une part, et la citoyenne Julie Jacob native de cette commune agée de vingt sept ans divorcé d’avec le citoyen Vince Caudron en datte du dix thermidor present mois pour cause de cinq ans d’absence duquel mariage il n’est issu aucun enfant, menusier de son stile ; fille du citoyen Jean Joseph, natif de cette commune agé de cinquante ans peruquier de son stile, et de la citoyenne Victoire Josephe Feneuille native de cette commune agée de cinquante sept ans ses pere et mere d’autre part, auquel ont assisté comme temoin les citoyens Isidore Danjou natif de cette commune agé de trente ans et demi commissaire de police de cette commune, Thomas Werÿ natif de cette commune agé de trente trois ans ecrivin de son stile, Jean Baptiste Posiere tailleur de son stile age de quarante quatre ans, et Marie Magdelainne Amerse native de cette commune agée de quarante cinq ans et demi femme audit Posiere devant lesquel il a été fait lectur des bans et promesse de mariage, ainsi que l’acte de divorce sus d’attée fait devant la principale porte de la maison commune le dix sept du present mois auquel il n’est venu aucune opposition, en suite de quoi ledit Flore Joseph Boutelier, et Julie Jacob ont prononcé à haute et intelligible voix se prendre mutuellement en mariage duquel mariage est issue un enfant du sexe masculin en datte du treize pluviose dernier, nous Theodor François Camberlin vice président avont prononcé au nom de la loi que le dit Flore Joseph Boutelier, et Julie Jacob etoient unis en mariage et onts les dits contractans declaré ne savoir ecrire est les temoins ont signés avec nous les dit jour mois et an que dessus, fait a Nord Libre le dit jour dont acte. »

Le couple aura six autres enfants : Catherine (an IX), Flore Joseph (an XI-an XI), Reine Julie (1806), Jean Baptiste Joseph (1807-1859), Félicité Joséphine (1809-1864) et Marie Louise Thérèse (1812-1882).

Epilogue

Julie Joseph JACOB décède le 21 mars 1859 à l’âge de 85 ans, en son domicile situé Quai du Petit Rempart. Son mari lui survivra trois ans ; il décède le 12 novembre 1862 à l’âge de 83 ans.

1859-03-22 décès Jacob Julie Joseph
Décès de Julie Joseph JACOB à Condé – 1859 – AD59

« L’an mil huit cent cinquante neuf, le vingt deux mars à neuf heures du matin, devant nous Jean Nicolas Hubert Bussière, Officier de la Légion d’honneur, Adjoint au Maire de la Ville de Condé, arrondissement de Valenciennes, Département du Nord, remplissant les fonctions d’Officier de l’Etat-Civil, ont comparu : Hyacinthe Housez, âgé de trente sept ans, corroyeur, et Charlemagne Posière, âgé de vingt six ans, ouvrier tanneur, tous deux domiciliés à Condé, voisins de la défunte, lesquels nous ont déclaré qu’hier, vingt un mars, à onze heures du soir en sa demeure, sise quai du petit rempart à Condé, est décédée Julie Joseph Jacob, âgée de quatre vingt cinq ans, huit mois, ménagère, née et domiciliée à Condé, épouse de Flore Joseph Boutelier, cordonnier, domicilié à Condé, fille légitime de Jean Baptiste Joseph Jacob, et de Victoire Josephe Feneuille, tous deux décédés. Après nous être assuré du décès nous avons dressé le présent acte qu’après lecture faite, les comparants ont signé avec nous. »

10 réflexions sur “J comme Julie Joseph JACOB, divorcée de l’an VII

  1. J’ai récemment eut le cas (très lointain) dans mon arbre d’un homme qui a disparu sans laissé de nouvelles après le décès de son épouse. Il est parti en laissant ses six enfants. C’est sur les actes de mariage de ses enfants qu’il est précisé que le père a disparu sans laisser d’adresse… puis pour quelques mariage suivant, il a visiblement fini par donner des nouvelles car il a pu consentir par courrier au mariage de certains de ses enfants. Il est en fait parti à Jersey, puis Guernesey.
    Dans votre cas, il peut effectivement être engagé dans l’armée (mais sans rien dire à sa femme, c’est étrange) ou il est mort quelque part au détour d’un chemin sans rien pour l’identifier… ou il a simplement voulu disparaître (et à réussit).
    Ça serait passionnant d’essayer de chercher, mais compliqué… il peut aussi avoir eut l’idée de changer de nom après tout.

    Aimé par 1 personne

    1. J’aimerais aussi énormément découvrir ce qu’il est devenu mais je ne sais pas trop comment m’y prendre…
      J’ai moi aussi d’autres hommes parmi mes SOSAs qui ont pris la poudre d’escampette, mais beaucoup plus tard (fin XIXe). J’en ai retrouvé un qui n’était pas parti très loin, l’autre je le cherche toujours…

      J'aime

  2. Ce récit me donne envie de repartir à la recherche de mon ancêtre cuirassier dans l’armée de Napoléon. Lui a disparu après son mariage, puis est revenu très brièvement reconnaître son fils un an après sa naissance pour disparaître à nouveau. Probablement décédé lors d’une bataille napoléonienne. Merci pour cette tranche de vie et mon petit regain de motivation sur cet ancêtre 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s