La famille MARIAGE à Vicq (59)

Je vous propose aujourd’hui un petit billet sur la famille MARIAGE, qui à vécu dans le village de Vicq (59). Voilà un bien joli nom de famille n’est-ce pas ?

André MARIAGE et Marguerite DEFLINES

Cette famille prend racine avec André MARIAGE et Marguerite DEFLINES, qui se sont mariés à la fin du XVIIe siècle (les registres paroissiaux de la commune de Vicq sont malheureusement très lacunaires, difficile donc d’être plus précise).

Le couple aura huit enfants : Martin Charles (1694-1742), Jean François (1696-1744), Joachim (1700-1781), Marie Thérèse (1702-1743), Eustache (1704-1774), Joseph (1706-<1713), Antoine Martin (1708-1710) et un autre Joachim (1710-<1713).

Mise à jour du 03/10/2019 : on retrouve la famille MARIAGE dans le dénombrement de Magalotti de 1700, en ligne sur patrimoine-numerique.ville-valenciennes.fr (vue 365). La famille vit « Chemin venant de Valenciennes » et le foyer est composé des parents, deux petits garçons (probablement Martin Charles et Jean François), deux grandes filles (je ne sais pas de qui il s’agit, peut-être des sœurs d’André ou Marguerite) et un valet. Ils possèdent cinq chevaux et quatre bêtes à cornes.

André MARIAGE s’éteint peu après la naissance du petit dernier, mais je ne connais pas la date exacte de son trépas.

Le remariage de Marguerite DEFLINES avec Pierre FOURNIER

Marguerite DEFLINES, veuve, se remarie le 10 juillet 1713 avec Pierre FOURNIER, toujours à Vicq :

1713-07-10 mariage Fournié-Defline
Mariage FOURNIER-DEFLINES à Vicq – 1713 – AD59

« Le dixiesme de jullette 1713 fut epousé Piere Fournié et Margueritte Defline tous deux de cette paroisse en presence de Martin Siser et Noé Arsin et Jean Baptiste Hos »

Le couple a auparavant établi un contrat de mariage, en date du 28 juin 1713 à Valenciennes (59) :

« Entre Pierre Fournier laboureur demeurant a Vicq veuve de Jeanne Gobert adsisté de Francois Fournier son frere d’une parte d’avecq Margueritte Deflisne veuve d’André Mariage adsisté de Nicolas Herchin son beau frere, et de Martin Sizer son neveux d’autre parte »

Les apports des futurs époux ne sont pas décrits « comme ils sont veuves l’un et l’autre tenant menage. »

Pierre FOURNIER a déjà une fille nommée Jeanne Thérèse. Il lui donne pour sa fourmourture 100 livres Hainaut, et pour sa maisneté mobilière 24 livres dont elle devra se contenter sous peine d’être privée « de ce dont il est libre la priver pour appartenir aux enfans de sa future espouse. »

Quant à Marguerite DEFLINES, elle a retenu cinq enfants : Martin Charles, François, Joachim, Marie Thérèse, et Eustache Joseph MARIAGE. Deux d’entre eux sont infirmes, pour cette raison elle leur donne une fourmourture plus importante : Martin Charles recevra 200 livres, à savoir 100 livres en argent, et au choix un cheval ou 100 autres livres en argent ; Marie Thérèse recevra 150 livres, à savoir 100 livres en argent, et au choix une vache ou 50 livres en argent, avec en outre « un coffre trois plats d’esteint, six assiettes d’estein, une paire de drappe, un chaudron de cuivre une tournoir a faire beure, un seaux et un meneau. » Les trois autres enfants auront chacun 100 livres.

Si Marguerite décède la première, Pierre héritera des biens meubles ; il devra nourrir les enfants de son épouse jusqu’à leurs 20 ans « et leurs faires apprendre des metiers honneste » à l’exception de Martin Charles qui sera pris en charge jusqu’à ses 25 ans « a cause de la condition portée cy devant. » Dans le cas contraire, c’est Marguerite qui hériterait des meubles et nourrirait la fille de Pierre jusqu’à ce qu’elle ait 20 ans.

cdm
Contrat de mariage FOURNIER-DEFLINES à Valenciennes – 1713 – AD59

Le couple aura une fille, Anne Thérèse FOURNIER, née en 1716. Je crains cependant qu’elle n’ait pas atteint l’âge adulte.

La vie continue

Je me demande de quelle infirmité pouvaient souffrir Martin Charles et Marie Thérèse MARIAGE… mais comme on va le voir ça ne les a pas empêchés de se marier, ni même d’avoir des enfants.

L’aîné infirme, Martin Charles, épouse ainsi Marie Joseph COUPLET en 1729 à Quarouble (59) ; le second, Jean François, épouse Marie Antoinette TRELCAT avant 1732 (les importantes lacunes des registres paroissiaux de Vicq ne me permettent pas de connaître sa date de mariage, ni celle de ses autres frères et sœurs par la suite).

Puis Marguerite DEFLINES décède, également avant 1732.

La communauté FOURNIER-MARIAGE

Le 6 août 1732, « Pierre Fournye d’une part, et Joassin Mariage, Eustache Joseph Mariage et Marie Therese Mariage suffissamens agés et demeurans au village de Vicq » se rendent devant le notaire de Condé-sur-l’Escaut (59) afin de passer convention.

Ils déclarent « pour la bonne amitié qu’ils se portent l’un vers l’autre en qualités de freres et soeur, et led Pierre Fournye comme beau pere, qu’ils demeureront tous ensemble en communauté et que chacun travaillera de ses mains, et que toutes fermes qu’ils ont et peuvent avoir repris a titre de baux seront aussy pour leurd communauté, pour le proffit et revenus leurs appartenir par égal part et portion. »

En cas de décès, les survivants hériteront des pré-mourants en ce qui concerne les meubles. En cas de mariage d’un des contractants, il pourra se retirer de la communauté en reprenant sa part.

Pierre FOURNIER se réserve pour son profit singulier « tous les perches servans a usage d’houblonniere qu’il a chez luy […] a charge de payer seul les rentes que peut devoir sad houblonniere. »

convention
Convention FOURNIER-MARIAGE à Condé-sur-l’Escaut – 1732 – AD59

Epilogue

Les trois enfants MARIAGE finiront par se marier entre 1732 et 1737 : Joachim convolera avec Marie Marguerite DEULIN, Marie Thérèse avec Pierre Ignace LELEU en 1735 et Eustache avec Marie Catherine Dorothée MONTAY.

L’aîné infirme de la fratrie MARIAGE, Martin Charles, décède en 1742 à l’âge de 47 ans, suivi un an plus tard de sa sœur Marie Thérèse en 1743 à l’âge de 40 ans : même si leur infirmité les a laissé fonder une famille, il n’est pas impossible que la maladie ait fini par les rattraper.

Pierre FOURNIER s’éteint peu après, le 27 novembre 1743 à environ 80 ans.

dc Fournier
Décès de Pierre FOURNIER à Vicq – 1743 – AD59

« Lan mil sept cent quarant trois, le vingt sept de novembre est decedée Pierre Fournier agée de quatre vingt ans environ veuve de feu Margueritte Deflinne, en son temps laboureur de son stil, et fut inhumée a la cimetiere de cette eglisse le vingt huit de novembre de ladit annee aiant interpellez son beau neveue qui est Louis Cornelisse et Marie Joseph Couplez de nous declarer sils s’avoient escrire nous repondir le point scavoir sinon laditte Couplez. »

Quant aux trois autres enfants de la fratrie MARIAGE, ils finiront aussi leur vie à Vicq. Jean François partira le premier, à l’âge de 47 ans en 1744. Les deux derniers frères vivront quant à eux plus longtemps : Eustache jusqu’en 1774 à 69 ans et Joachim jusqu’en 1781 à 81 ans !

 

15 réflexions sur “La famille MARIAGE à Vicq (59)

  1. Pureur Evelyne

    Super travail. Personnellement je ne pense pas que j’aurai eu l’idée de faire ces recherches alors que j’ai André (sosa 276),Eustache (sosa 138) et Marie Rose (sosa 69) x Pierre François Carpentier. Merci

    Aimé par 1 personne

  2. DEFLINNE

    Merci pour vos recherches sur le CM du 28/06/1713 à Valenciennes qui m’ont permis de découvrir que Barbe Deflines, mon ancêtre, est la soeur de Marguerite Deflines.
    Barbe X Eloy Sizaire a eu un fils nommé Martin.
    Cordialement,
    Catherine

    Aimé par 1 personne

  3. Anne Marie

    Bonjour,Marie Josephe COUPLET est mon ancêtre directe, 7 générations ! je travaille sur mon arbre généalogique depuis quelques mois. j’ai beaucoup de « match » concernant la famille Mariage (Myheritage) au plaisir d’échanger des informations

    Aimé par 1 personne

      1. Anne Marie

        Bonjour Christelle, qu’entendez-vous par Monsieur ? je ne comprends pas très bien votre message. Si vous voulez et si cela vous intéresse je peux vous décrire la filiation…

        Aimé par 1 personne

      2. Désolée si ce n’était pas clair : il s’agit de mon conjoint, car les MARIAGE sont ses ancêtres et non les miens. Vous n’apparaissez pas dans ses matches (ce qui ne remet pas en cause votre cousinage bien entendu, c’est juste un peu trop loin pour L’ADN).

        J'aime

      3. Anne Marie

        Mon arrière-arrière grand-mère, Victoire MARIAGE a épousé Jean-Baptiste LECHELLE.
        l’arrière grand-père de Victoire est Martin Charles MARIAGE, époux de Marie Josèphe COUPLET, son père Antoine Joseph MARIAGE, son grand-père Pierre Philippe MARIAGE.
        Très étonnamment je retrouve également des MARIAGE ayant épousé des DUPRIEZ en Belgique dans une autre branche de ma famille…
        pour l’ADN c’est surprenant car j’ai des match avec des membres descendant de la famille en Belgique . Mystères, mystères

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s