Barbe PIERRE, morte en maison de répression

Je vais vous conter aujourd’hui ce que j’ai pu reconstituer du destin tragique de mon ancêtre Barbe PIERRE (1754-1808), morte en maison de répression.

Ses parents Jean Baptiste « La Prairie » et Louise LOUIS

bap
Baptême de Barbe PIERRE à Thonne-les-Prés – 1754 – AD55

Barbe PIERRE naît le 15 août 1754 à Thonne-les-Prés (55). Ses parents sont Jean Baptiste PIERRE, cordonnier, et Louise LOUIS. Elle a pour parrain et marraine ses grands-parents paternels, Nicolas PIERRE et Barbe MARCHAND, bourgeois de Montmédy (55).

Jean Baptiste et Louise se sont mariés presque cinq ans jour pour jour avant la naissance de Barbe, le 11 août 1749 à Breux (55). Ils ont déjà eu trois enfants, dont aucun n’a survécu plus de quelques semaines : il y eut Nicolas à Thonne-le-Thil en 1751, un autre Nicolas au même lieu en 1752, puis Elisabeth à Thonne-les-Prés en 1753. Deux autres enfants naîtront par la suite à Montmédy : Jean Pierre en 1757 et Jacques en 1759, dont je ne connais pas le devenir.

C’est dans les actes de Montmédy qu’on apprend que Jean Baptiste PIERRE est surnommé « la Prairie » :

surnom

Malheureusement Louise LOUIS, la mère de Barbe, décède le 21 août 1760 à Montmédy, à l’âge de 28 ans seulement. Barbe n’est alors âgée que de 6 ans.

Le remariage de son père

C’est à Montquintin (en Belgique, juste de l’autre côté de la frontière) qu’on retrouve notre veuf lorsqu’il épouse en secondes noces Marie HIMBERT, le 12 novembre 1776. Cette dernière est originaire d’Ecouviez (55).

Or il semble que Jean Baptiste PIERRE était en couple avec Marie HIMBERT depuis quelque temps déjà avant leur mariage. En effet, les 11 ventôse et 12 pluviôse an X, à Thonne-le-Thil, deux mariages sont célébrés : celui de Georges PIERRE, né le 20 juin 1769 à Ecouviez, et celui de Jean Baptiste PIERRE, né le 26 février 1772 à Verneuil-Petit. Tous les deux sont dits fils légitimes des défunts Jean Baptiste PIERRE et Marie HIMBERT ! Les registres d’Ecouviez ne sont pas en ligne ; par contre dans ceux de Verneuil-Petit on retrouve bien en date du 26 février 1773 (et non 1772 comme indiqué dans l’acte de mariage), la naissance de Jean HIMBERT, fils de Marie et de père inconnu…

Le couple aura quatre autres enfants nés à Ecouviez et baptisés à Montquintin : Marie en 1777, Marguerite en 1779, Jean Baptiste en 1781 et Françoise en 1784. Le surnom de Jean Baptiste PIERRE est tellement ancré que, lorsqu’il est absent au baptême de son fils en 1781, ses parrain et marraine le font enregistrer sous le nom de « LAPRAIRIE » au lieu de PIERRE !

Jean Baptiste PIERRE décède à Verneuil-Petit le 3 floréal an IX, à l’âge de 80 ans environ. Il aura passé sa vie dans différents villages :

  • en 1749, lors de son mariage avec Louise LOUIS à Breux, Jean Baptiste habite à Montmédy
  • Thonne-le-Thil en 1751-1752
  • Thonne-les-Prés en 1753-1754
  • Montmédy en 1757-1760
  • Ecouviez en 1769 ? (c’est là qu’accouche Marie HIMBERT, mais je ne sais pas où réside alors Jean Baptiste)
  • Verneuil-Petit en 1773 ? (même remarque)
  • Montquintin / Ecouviez en 1776-1784
  • Verneuil-Petit en l’an IX
lieux
Les lieux de vie de Jean Baptiste PIERRE dit « la Prairie » – carte Cassini

Son mariage à Reims avec Jean Baptiste LAMBERT

Je ne sais pas à quel moment Barbe a quitté le foyer familial, mais en 1777, peu après le remariage de son père, c’est à Reims qu’on la retrouve à l’âge de 23 ans. Qu’est-ce qui l’a poussée à s’éloigner de 110km de son village natal ? Peut-être ne s’entendait-elle pas avec sa belle-mère ?

Elle épouse Jean Baptiste LAMBERT, cardeur, le 27 août 1777 à Reims, paroisse Saint Julien, en ayant obtenu le consentement de son père :

1777-08-27 mariage Lambert-Pierre
Mariage LAMBERT-PIERRE à Reims – 1777 – AD51

« L’an de grace mil sept cens soixante dix sept le vingt septieme jour du mois d’aout apres avoir publié au prône de la messe paroissiale de cette eglise de St Julien de Reims en deux dimanches et une fete de precepte les bans de mariage entre Jean Baptiste Lambert agé de vingt deux ans fils de Jean Baptiste Lambert et de Marie Magdelaine Leclerc d’une part, et Barbe Pierre agée de vingt trois ans natif de Thonne les Prez de l’archevéché de Treves et prevoté de Montmedy fille de Jean Baptiste Pierre et de defunte Louise Louis d’autre part tous deux de cette paroisse sans aucune opposition ni empechement quelconque, vu le consentement audit mariage de Jean Baptiste Pierre père de l’epouse passé pardevant notaire royal à Montmedy en datte du quinze julliet dernier signé Jacquemin et controllé ledit jour signé Jacquemin, je soussigné Jean Aimé Maguinet curé de St Julien de Reims ay reçu d’eux la promesse et le consentement de mariage que j’ai célébré publiquement dans l’eglise de laditte paroisse avec les ceremonies accoutumées en presence de Jean Baptiste Lambert père de l’epoux qui a déclaré ne sçavoir signer Vallery Lambert oncle de l’époux Jean Baptiste Prélin ami de l’épouse Denis Camus oncle de l’époux tous de cette paroisse qui ont signé lesquels temoins nous ont certifié l’age le domicile et la liberté des contractants l’époux et l’epouse ont declarés ne sçavoir signer de ce interpellés. »

Barbe et Jean Baptiste auront ensemble sept enfants : Jean Baptiste Marie (1778-1783) et Marie Catherine (1779-1854) sont baptisés à la paroisse Saint Julien à Reims ; François Marie (1781), Jean Baptiste (1782) et Marie Jeanne (1787-1787) sont baptisés à la paroisse Sainte Madeleine à Reims ; mon ancêtre Nicolas Joseph (1789-1855) naît à Juniville (08) ; la petite dernière Marie Elisabeth (1791-1799) naît à l’Hôtel-Dieu de Reims tandis que ses parents habitent paroisse Saint Pierre.

Je n’ai aucune idée pourquoi mon ancêtre Nicolas Joseph est né à Juniville, qui se trouve dans les Ardennes à 30km de Reims… C’est une information que j’ai obtenue dans son acte de mariage, et malheureusement les registres de Juniville sont très lacunaires. Dommage, car les détails de son acte de baptême m’auraient peut-être permis de comprendre ce que ses parents faisaient là en 1789, alors que tous leurs autres enfants sont nés à Reims.

Jean Baptiste LAMBERT décède le 2 janvier 1792 à l’Hôtel-Dieu de Reims, à l’âge de 36 ans :

1792-01-04 décès Lambert Jean Baptiste
Décès de Jean Baptiste LAMBERT à Reims – 1792 – AD51

La petite dernière, Marie Elisabeth, n’est âgée que de 3 mois. Il semble que le décès de son mari mette Barbe PIERRE dans une situation très précaire : dès le lendemain du décès, elle doit se résoudre à abandonner la petite à la maison d’humanité de Reims, comme on l’apprend dans l’acte de décès de Marie Elisabeth sept ans plus tard :

dc.png
Décès de Marie Elisabeth LAMBERT à Reims – 1799 – AD51

« Cejourd’hui vingt sept nivose septieme année republicaine quatre heures du soir, sur l’avis donné en la maison commune de Reims à Moy Jean Baptiste Jeune Homme officier public de la ditte commune, par les citoyens Nicolas Legrand membre de la commission des hospices civils de cette commune, et Nicolas Hibst agé de cinquante six ans demeurant en la maison d’humanité de la meme commune que Marie Elisabeth [renvoi : Lambert] agée de sept ans et trois mois natif de Reims fille du citoyen Jean Baptiste Lambert, et de la citoyenne Marie Barbe Pierre, cet enfant a été laissé en la ditte maison d’humanité le trois janvier mil sept cent quatre vingt douze (vieux stile) et enregistrée au nombre des enfants trouvés sous le n°1259, etoit décédée cejourd’hui à onze heures du matin en la susditte maison d’humanité, j’ai redigé le present acte que j’ai signé avec les comparans après lecture faite. »

Son remariage en urgence avec Alexis JALOUX

Il est urgent pour Barbe de se remarier, car elle peine sans doute à subvenir à ses besoins et à ceux de ses autres enfants : elle se remarie donc dès le 23 avril 1792 à Reims, paroisse Saint André, avec Alexis JALOUX, ouvrier couvreur, après avoir obtenu dispense de deux bans.

De cette union naîtra un fils, Henri François, le lendemain de Noël 1792, à Reims paroisse Saint Pierre. Le couple habite alors place des Boucheries n°17.

reims
La Place des Boucheries sur le plan de Reims en 1794 (en bas à gauche) – Archives Municipales de Reims

Son décès en maison de répression

Il m’a fallu du temps pour trouver l’acte de décès de Barbe… En effet l’acte de mariage de son fils Nicolas Joseph avec Marie Jeanne BLONDEL, en date du 11 mars 1816 à Reims, mentionne sa date de décès, à savoir le 30 juin 1808, mais sans le lieu ! Et bien sûr, l’acte ne se trouve pas à Reims, sinon ce serait trop simple…

extrait
Extrait de l’acte de mariage LAMBERT-BLONDEL à Reims – 1816 – AD51

C’est finalement grâce aux indexations de Filae que j’ai pu résoudre cette énigme : Barbe PIERRE est décédée à la maison de répression de Châlons-sur-Marne !

1808-07-01 décès Pierre Marie Barbe
Décès de Marie Barbe PIERRE à Châlons-sur-Marne – 1808 – AD51

« L’an mil huit cent huit le trente juin, pardevant nous Jean Baptiste Auger, adjoint délégué par le Maire de la ville de Chalons sur Marne pour les fonctions d’officier de l’Etat Civil est comparu Monsieur Guet, Regisseur de la Maison de Repression du Département de la Marne, lequel nous a déclaré que le jour d’hier à cinq heures du soir est décédée à laditte Maison de Repression Marie Barbe Pierre, femme Jaloux agée de quarante six ans, native d’Etonne Lepret, Departement de la Meuse, et a ledit declarant signé avec nous le present acte de décès après que lecture lui en a été faite. »

Qu’a bien pu faire mon ancêtre pour finir en maison de répression ? Ma meilleure hypothèse est que Barbe était en réalité en dépôt de mendicité…

En effet, à l’époque la mendicité est passible d’emprisonnement, et il y a un dépôt par département. Celui de la Marne est situé à Châlons (voir également à ce sujet l’article d’Elise sur son blog « Auprès de nos Racines » ). Les conditions de vie de cette époque y sont très difficiles : lit de caserne, paillasse, alimentation frugale (pain, légumes cuits, riz), cachots en cas d’agitation et travail obligatoire pour les valides (filature, culture, cordonnerie, menuiserie).

Les Archives Départementales de la Marne ont mis en ligne les plans du dépôt de mendicité de Châlons-sur-Marne, ou maison d’Ostende. Ici celui de 1790-an VIII (1 L 1460) :

Ceci dit, à ce stade de mes recherches je ne peux pas non plus complètement exclure qu’elle ait été emprisonnée pour d’autres raisons que la mendicité : ça fait partie de mes recherches à effectuer, notamment en explorant la cote FR4I14 du Fonds Révolution-Empire des Archives Municipales de Reims…

FR4I14
Extrait du Répertoire numérique détaillé du fonds Révolution-Empire des Archives Municipales de Reims

C’est en tout cas dans ces tristes conditions que mon ancêtre à fini sa vie, à l’âge de 53 ans (et non 46 comme indiqué dans l’acte).

Quant à Alexis JALOUX, il se remariera le 13 mars 1819 à Reims avec Marie Louise LACUISSE, et y décédera le 3 juin 1840.

Publicités

6 réflexions sur “Barbe PIERRE, morte en maison de répression

  1. Serge Bouvart

    Bonjour, Histoire très bien racontée. Quelques détails supplémentaires et d’autres question sur la vie de cette pauvre Marie Barbe:
    Lorsqu’elle se marie avec Alexis Jaloux, elle est âgée de 35 ans; il en a 24. Ils auront, vous l’avez dit un fils en 1792 puis plus rien. Alexis Jaloux, de son côté a un enfant en 1798 avec Marie Louise Lacuisse qu’il épousera en 1819. Il reconnaîtra certains enfants naturels de Marie Louise, mais pas tous.
    Questions: Marie Barbe Pierre était-elle déjà en prison en 1798, ce qui expliquerait qu’Alexis Jaloux habite à cette époque avec Marie Louise Lacuisse?
    Marie Barbe aurait-elle passé, dans ce cas, au moins 10 ans en prison (1798-1808) ?
    Alexis Jaloux n’habite-t’il qu’épisodiquement avec M.L. Lacuisse entre 1798 et 1819 (ils ne reconnaît pas tous les enfants) ?
    La cause de mendicité semble peu probable pour l’emprisonnement de Marie Barbe. La révolution a pris quelques mesures (maisons de répression) contre la mendicité mais celles-ci ont été très peu appliquées à cette époque.
    La série Y des archives départementales pourrait peut-être apporter des précisions (registres d’écrous)

    Aimé par 2 personnes

    1. Oh la la, j’étais complètement passée à côté de cette situation ! Un grand merci pour ce commentaire et les renseignements additionnels !!!
      En effet il semble que dès 1798 Alexis JALOUX se soit mis en couple avec Marie Louise LACUISSE, qu’il finira par épouser sur le tard. Il est même étonnant que leur premier enfant Nicolas ait pu être déclaré sous le nom JALOUX… Les officiers d’état civil de la période révolutionnaire n’étaient pas très regardants ! Ils auront 11 enfants entre 1798 et 1819 si mon compte est bon ?
      Difficile de savoir avec les informations disponibles si Alexis menait une double vie ou si lui et Barbe s’étaient séparés… Il faut vraiment que j’arrive à découvrir pourquoi elle était en prison et quand elle y est entrée ! Je suis bonne pour une petite visite dans la Marne je crois.
      Quant à la reconnaissance des enfants naturels de Marie Louise LACUISSE, mon interprétation est qu’il a reconnu tous ceux qu’il a pu, c’est à dire ceux nés plus de 9 mois après le décès de Barbe ; les autres ne pouvaient être reconnus car adultérins.
      Vous semblez bien renseigné sur la situation : Barbe PIERRE ou Alexis JALOUX font-ils partie de votre ascendance ?
      Encore une fois un immense merci pour votre commentaire !

      Aimé par 3 personnes

  2. Serge Bouvart

    J’ai pour ancêtres, Alexis Jaloux et Marie Louise Lacuisse. Le trio Pierre, Jaloux, Lacuisse m’a toujours intrigué.
    Vous avez raison: ils ont eu 11 enfants et Alexis n’a reconnu que ceux qu’il pouvait reconnaître. Je suis aussi passé à côté!
    En reprenant les naissances Lacuisse – Jaloux:
    1798 Nicolas Jaloux : aucun doute le père de l’enfant est Alexis
    1800 Elisabeth Lacuisse : Si Alexis n’est pas cité, deux des témoins sont Pierre et Elisabeth Jaloux (frère et soeur d’Alexis).
    1801 Simon Lacuisse: Naissance à l’hôtel Dieu. Aucun renseignement valable.
    1802: Jean François Lacuisse: idem
    1803 Simon Lacuisse: T/ Jaloux Marie Jeanne (une soeur d’Alexis).
    1805 Jean François Lacuisse: T/Jeanne Elisabeth Girardot X Lagrive. Une soeur d’Alexis (Jeanne Marie Claude) est aussi une épouse Lagrive. Coïncidence?
    1807 Barthélémy Lacuisse: Les témoins me sont inconnus
    1809: Jeanne Perette Lacuisse: Idem
    Suivent les enfants reconnus.
    Les témoins sont souvent proches d’Alexis. On peut sans doute en déduire que tous ces enfants sont d’Alexis et qu’il vit donc avec Marie Louise Lacuisse depuis au moins 1798.
    Reste le mystère Barbe Pierre. Je suis malheureusement (mais heureux quand même) en Bretagne, bien loin de Reims ou Chalons.

    Aimé par 2 personnes

    1. Je crois aussi que ce sont tous les enfants d’Alexis…
      J’habite dans le Nord, donc la Marne n’est pas si loin, en tout cas c’est gérable sur une journée. J’essaierai de faire le déplacement d’ici l’été et je vous tiendrai au courant de mes éventuelles découvertes !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s