U comme Union et conflit

Le thème de ce challengeAZ 2018 est ma branche morvandelle. La lettre U n’est pas celle qui m’a le plus inspirée, mais je me suis finalement souvenue d’un acte de mariage qui m’avait interpellée : je vais donc vous parler d’une union et de la situation a priori conflictuelle qu’elle m’a permis de mettre en avant.

Mon ancêtre Emiland PETITIMBERT, fils de Jean et Edmée CHARBONNEAU, est laboureur et manouvrier.

Il a épousé en premières noces Jeanne COPIN (mon ancêtre), le 25 avril 1698 à Chaumard, avec qui il a eu au moins quatre enfants à Gâcogne : Léonarde, Jeanne, Jean (1707-1740) et Jean (1717).

Suite au décès de Jeanne COPIN, Emiland PETITIMBERT épouse en secondes noces Paule TIXIER, veuve de Jean GUILLOT, le 8 février 1720 à Mhère. Paule avait eu au moins trois enfants de son premier mariage : Dominique, Claude et Marie.

En 1731, Emiland fait opposition au mariage de sa belle-fille Marie GUILLOT avec Philippe THOMAS, qu’il finira par retirer, comme on l’apprend dans leur acte de mariage à Gâcogne :

1731
Acte de mariage THOMAS-GUILLOT à Gâcogne – 1731 – AD58

« L’an 1731 le 15 octobre après les publica[ti]ons ordinaires des bans de mariage sans empeschement ny opposition canonique d’entre Philippe Thomas fils de deffuncts Dimanche Thomas lab[oureu]r et de Marie Taboureau ses père et mere d’une part et Marie Guillot fil[le] de feu Jean Guillot aussy lab[oureu]r et de Paule Tixier ses père et mere de la paroisse de Mehere ensemble la permission de marier laditte Guillot en ce lieu signé Leurre Vicaire General de l’Eveché d’Autun comme aussy la levée de l’opposition formée par Emilland Petitimbert mary de lad[ite] Paule Tixier et beau père de lad[ite] Guillot par significa[ti]on de Grosjean Huissier Royal en datte du 29 septembre dernier par laquelle significa[ti]on il se depart de son opposition et de l’appel de la sentence que led[it] Thomas avoit obtenu en l’officialité de Moulins contre iceluy Petitimbert, je curé soussigné ay donné la benediction nuptialle ausd[its] Thomas et Guillot es presences dud[it] Emilland Petitimbert de Gabriel et Jean Thomas, Leonard Ravet et plusieurs autres amis et parans qui ne signent enquis. »

Je ne sais pas ce qui s’est passé entre Emiland PETITIMBERT et Philippe THOMAS, mais ça m’a l’air un peu compliqué… En tout cas ça me donne de nouvelles pistes de recherches !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s