S comme Sépultures : Philibert GAUTHE, quatre fois veuf

Le thème de ce challengeAZ 2018 est ma branche morvandelle. Pour cette lettre S, je vais vous parler de sépultures.

Mon ancêtre Philibert GAUTHE, né vers 1647, est fils de Dimanche et Marie BONGARD. Marchand drapier, il se mariera à quatre reprises.

Françoise SOUVERAIN

Il épouse Françoise SOUVERAIN le 17 novembre 1671 à Vauclaix, qui lui donnera au moins deux filles, Marguerite et Marie. Françoise décède le 2 avril 1682 au bourg de Mhère à l’âge de 32 ans.

J’ai été surprise en découvrant son acte de décès, beaucoup plus long que ceux dont j’ai l’habitude pour cette période !

sep1
Acte de sépulture de Françoise SOUVERAIN à Mhère – 1682 – AD58

« Le deux de avril mil six cent quatre vingt et deux deceda Françoise Souverain agee d’environ trente deux ans femme de Me Philbert Gauthe drapier dem en ce bourg de Mehere le corps de laquelle a été inhumé et ensepulturé dans la place que ledit Gauthé a fait plancher a ses frais et depens quy est la septieme du second rang soubs laquelle le dit Gauthé ses successeurs heritiers ou ayant cause doivent etre inhumés en payant par ledit Gauthé le droit de fabrique, ses successeurs ou ayant cause quy est vingt sols pour chaque inhumation a la charge aussy que ledit Gauthé ses successeurs ou ayant cause entretiendront ladite septieme porte a perpetuité pour sy conserver aussy le droit de sepulture a perpetuité le tout en presence de Me Philbert Bertrand pretre demt en ce lieu de Mehere et de Guillaume Lenfantin domestique demt en la cure dud Mehere soubssignés avec ledit Gauthé & nous curé soubssigné les an & jour que dessus et aussy en pnce & du consentem de Me Dimanche Gillot ? qui a declaré ne scavoir signer enquis »

Il semble que monsieur le curé se serve des actes de sépulture pour formaliser les accords avec ses ouailles, ce qui est une aubaine pour moi ! J’apprends ainsi que Philibert GAUTHE a aménagé un caveau dans l’église, qui sera réservé à sa famille à perpétuité, moyennant entretien et 20s par inhumation !

Gilberte GRAILLOT

Philibert GAUTHE se remarie avec Gilberte GRAILLOT le 30 juin 1682 à Gâcogne. Ce mariage ne durera pas longtemps : Gilberte accouche d’un enfant sans vie le 8 juin 1684 et décède le lendemain, à l’âge de 32 ans également.

Son acte de sépulture est tout à fait similaire au précédent.

sep2
Acte de sépulture de Gilberte GRAILLOT à Mhère – 1684 – AD58

« Le neufie juin mil six cent quatre vingt et quatre Gilberte Graillot agée d’environ trente cinq ans deceda femme de Me Philbert Gauthé drapier demt en ce bourg de Mehere le corps de laquelle a esté inhumé soubs la troisie porte a compter du costé de l’épitre du second rang qui est le lieu ordinaire qui appartient audit Gauthé pour l’hinumation de luy et des siens presens et advenir laditte inhumation faite en pnce dudit Gauthé de Dimanche Gauthé laboureur demt a Chassy de Leonard Graillot labr demt a Lavault parroisse de Gacougne et d’Anthoine Goussot labr demt a Prélouis tous lesquels ont declarés ne scavoir segner enquis d’eux, aussy en pnce de Me Philbert Perraud pretre demt aud Mehere soubssigné. »

Claudine PAUPER

Philibert GAUTHE se marie une troisième fois avec Claudine PAUPER (mon ancêtre, alors veuve de Jean GEOFFROY), le 5 septembre 1684 à Gâcogne. Elle lui donnera quatre enfants : Pierrette, Marie, Philibert et Claude. Elle ne survivra que quelques jours à la naissance de Claude, et décède le 1er décembre 1691 à l’âge de 30 ans.

Son acte de décès donne moins de détails que les précédents (le nouveau curé est moins bavard que l’ancien), mais il confirme une inhumation dans l’église :

sep3
Acte de sépulture de Claudine PAUPER à Mhère – 1691 – AD58

« Le premier decembre 1691 a été inhumée dans l’Eglise de Mehere Claudine Pauper agée d’environ 32 ans, vivante feme de Me Philibert Gauthe marchant demt audit Mehere, ont assistés a son enterrement Me Pierre Marion ptre curé de Gacougne, ledit Philibert Gauthé, Gabriel Davault labr et Pierre de la Borde marguillier, lesdicts Davault et Laborde ont déclaré ne scavoir signer. »

Claudine MAROTTE

Philibert se marie une quatrième fois avec Claudine MAROTTE, le 20 avril 1693 à Château-Chinon. Claudine décède le 11 juillet 1699 à l’âge de 53 ans (source geneanet). Je n’ai malheureusement pas encore en ma possession son acte de décès (la collection des archives départementales est lacunaire, il faut que je me déplace en mairie, ce que je n’ai pas réussi à faire avant ce ChallengeAZ).

◊◊◊◊◊

Mise à jour du 22/02/2019 : J’ai récupéré hier à la mairie de Mhère l’acte de sépulture de Claude MAROTTE :

1699-07-11 décès Marotte Claude
Acte de sépulture de Claude MAROTTE à Mhère – 1699 – Collection communale

« L’onziesme juilliet 1699 a été inhumée dans l’eglise de Mehere dame Claude Marotte agée d’environ 55 ans femme de Me Philibert Gauthé marchant drappier demt a Mehere, ont été pressents Me Francois Richou ptre prieur de Monreuillon, Me Philibert Gauthé, et autres soussignés.« 

◊◊◊◊◊

Epilogue

Philibert, quatre fois veuf, décède à son tour le 18 mai 1708 à Mhère, à l’âge de 61 ans (source geneanet). Je ne possède pas non plus son acte de décès pour l’instant.

◊◊◊◊◊

Mise à jour du 22/02/2019 : J’ai également récupéré l’acte de sépulture de Philibert GAUTHE :

1708-05-18 décès Gauthé Philibert
Acte de sépulture de Philibert GAUTHE à Mhère – 1708 – Collection communale

« Cejourd’huy 18 may 1708 apres avoir été munis des sacrements de l’eglise y a eté inhumé mtre Phylibert Gauthé agé de 61 ans environ vivant marchand drappier a Mehere en presence de Claude Gauthé son fils de Lazare Bréz de Guilleaume Deboux ses gendres de Janne Bezave sa bru et de plusieurs autres qui ont signes.« 

◊◊◊◊◊

L’actuelle église Saint Germain de Mhère n’est pas celle qu’ont connue Philibert GAUTHE et ses épouses : elle a été consacrée en 1864 et est bâtie à quelques mètres de l’ancienne église (qui datait du XVe siècle). Cela aurait été étrange de savoir que mes ancêtres étaient enterrés sous mes pieds…

mhere
Emplacements de l’ancienne (en rouge) et la nouvelle (en bleu) église de Mhère : à gauche, cadastre ancien de Mhère – 1829 – AD58 ; à droite, vue Google Maps
Publicités

5 réflexions sur “S comme Sépultures : Philibert GAUTHE, quatre fois veuf

  1. Briqueloup

    Je partage le même sentiment d’étrangeté. Au début de mes recherches, je n’arrivais pas à croire que mes ancêtres étaient enterres dans l’église. Je pensais cet honneur réservé aux princes. J’espère que cela les aura rassurés avant de mourir.

    Aimé par 1 personne

  2. La grand-mère de ma grand-mère paternelle était une demoiselle Gauthé d’Aunay en Bazois… voila qui me donne envie de me remettre sur les traces de cette branche moins connue de mon arbre … nous évoluons sur le même terrain géographique de recherches, mes ancêtres durant de plusieurs générations ont gravité entre Vauclaix, Cervon et Aunay en Bazois, Chateau, quelques uns du côté de Montsauche, l’épicentre étant Lormes ( quelques articles sur mon Blog : http://memoirevive-coteblog.blogspot.com) cousinerions nous ??
    Dans tous les cas merci pour vos articles qui sont de vrais plaisirs de lecture !
    Anne

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre commentaire ! En effet un cousinage n’est pas impossible vu la zone de recherches ! Vauclaix, Cervon et Lormes sont trois grosses communes de ma généalogie, j’ai également quelques ancêtres à Château mais rien sur Aunay. Mis à part Gauthé, avez-vous repéré des patronymes familiers dans mes articles du ChallengeAZ ?

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s