I comme Implexes : des cousins, encore des cousins

Le thème de ce challengeAZ 2018 est ma branche morvandelle. Pour cette lettre I, je vais vous parler des implexes dans mon arbre.

Ma branche morvandelle fait partie de mes branches les plus « implexées » (pas sûre que le terme existe, mais l’idée y est !). Pour rappel, un implexe dans un arbre généalogique est un ancêtre qui apparaît plusieurs fois, suite à des mariages entre cousins plus ou moins éloignés.

Dans cet article, j’ai considéré ma grand-mère comme étant le SOSA 1 (donc la génération I du tableau ci-dessous) :

implexe

Génération IV

Il se trouve que le taux d’implexe est « plombé » dès le début par un mariage entre cousins germains en 1909 : les deux grands-mères de ma grand-mère étaient sœurs ! Me voilà donc avec 25% d’implexe dès la génération IV…

implexe1

Le plus drôle, c’est que j’ai la même situation, à la même génération, sur la branche de mon grand-père (ma grand-mère porte le numéro 13 dans la roue ci-dessous) :

implexes

Et pour continuer dans les coïncidences troublantes :

  • les parents de ma grand-mère morvandelle, Etienne « Auguste » BROT et Marie PERRIER, qui étaient cousins germains, se sont mariés le 25 mai 1909 ;
  • les parents de mon grand-père portugais, qui étaient également cousins germains, se sont mariés la même année, le 8 août 1909 !

Mais je m’égare, reconcentrons-nous sur ma branche morvandelle…

Génération VIII

Les implexes suivants apparaissent en génération VIII, avec quatre nouveaux couples en doublon :

implexe2-3

implexe4-5

Génération IX

Deux autres couples viennent s’ajouter en génération IX, portant le taux d’implexe à 37% ! A noter que ce chiffre pourrait descendre à 33% une fois la génération IX complétée, en considérant que les 27 personnes encore manquantes n’ajouteraient pas d’implexe supplémentaire.

implexe6-7

Et plus encore !

Je m’arrêterai là car je pourrais continuer longtemps comme ça !

Qui dit mieux ?

Ceci dit, et pour en revenir à la lettre A, parfois c’est bien sympathique les implexes dans une généalogie… car sans implexe, pas de dispense de consanguinité à se mettre sous la dent !

3 réflexions sur “I comme Implexes : des cousins, encore des cousins

  1. Une branche de mes ancêtres loirétains est elle aussi très « impléxée ». Quand je me penche sur cette branche là, je suis contente d’avoir aujourd’hui mon logiciel qui créé les liens au fur et à mesure des découvertes, parce que avec mes fiches papiers, c’est moins évident… certains de mes ancêtres ont trois ou quatre numéros sosas 🙂 Mais tous n’ont pas eut de dispense, ou ce n’est pas mentionné. A un certain niveau, peut-être ignoraient-ils leur parenté… mais quand les mariés portent le même patronyme dans un petit village, difficile je pense de ne pas se poser la question.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est sûr que les logiciels nous ont bien simplifié la vie de ce point de vue ! Ma branche morvandelle est de loin la plus touchée par le phénomène mais j’en ai sur la plupart de mes branches sédentaires.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s